Inimaginable !!

  • Written by Lilian VIDILI
1
 
Coupe Nationale Entreprise - Samedi 22 Février 2020
AS Orange / TOAC Toulouse (8-2)
 
 2
 
Lorsque l’arbitre (tatillon) du match siffla la pause sur un score à l’avantage du TOAC (1-0), même le meilleur pronostiqueur ou le plus grand des plus grands voyants n’aurait pu prévoir le scénario de la deuxième période. Quand on aura précisé de surcroît,  que les visiteurs auraient pu logiquement mener 3-1 à la pause, on mesure encore plus notre étonnement à l’issue d’un match disputé dans un excellent esprit malgré les quelques biscottes distribuées de part et d’autre.
 
 3

Après une bonne entame de match et une domination territoriale des orangistes, le TOAC contrait et, suite à un léger manque de lucidité de Yannick, le très vif avant-centre toulousain Aurélien LEMAITRE lui subtilisait le ballon pour, croyait-on, marquer dans le but vide. Erreur car ce dernier, sans aucune opposition, tirait de façon incompréhensible, sur le poteau. Orange avait eu chaud mais cela n’empêchait cependant pas les visiteurs d’ouvrir le score quelques minutes plus tard sur un pénalty logique, Kevin PICAUDOU ayant crocheté l’attaquant dans la surface. Said BENAKLI transformait en force (0-1, 19ème).

Surpris, les locaux étaient à deux doigts d’une part d’égaliser par Ludovic SYLVETSRE dont la frappe sur coup-franc était magistralement détournée en corner par Florian LIOTIER, le gardien toulousain (cf vidéo) et d’autre part d’encaisser un deuxième but, le ballon toulousain venant s’écraser sur le même poteau évoqué précédemment. Malheureux toulousains qui venaient de rater leur chance se voyant, pour couronner le tout, contraints de remplacer leur sympathique capitaine Guillaume MOLINIER sérieusement blessé au nez et un peu plus tard leur meilleur attaquant blessé à l’arrière du genou suite à au mauvais appui.
 
4
 
Ayant laissé passer leur chance, les toulousains qui menaient 1-0 à la pause, n’imaginaient certainement pas la force du réveil des orangistes qui égalisaient par Junior BANGDA, intenable, dès la 10ème seconde de la deuxième période. Huit minutes plus tard, Nordine YAHI, une nouvelle fois excellent, reprenait un centre venu de la droite de Junior pour placer de justesse mais suffisamment le ballon dans le but (2-1, 53ème)

On pensait le match renversé mais les toulousains égalisaient suite à une frappe lointaine et un ballon que Yannick déviait sur sa transversale avant que le cuir ne soit récupéré et envoyé au fond des filets par un toulousain (2-2, 58ème)

Heureusement pour les locaux, ils inscrivaient immédiatement après leur 3ème but, synonyme de délivrance car, à partir de cet instant ils ne laissèrent aux visiteurs meurtris et dépités que quelques miettes. Cinq buts vinrent s’ajouter au score grâce à Johan PLATON sur une frappe magnifiquement enroulée, Thomas LEPEYTRE et Ludovic SYLVESTRE sur penalties, Nordine YAHI, auteur d’un triplé, et Junior BANGDA, auteur de sa meilleure prestation sous son nouveau maillot et sous les yeux de son président venu encourager son équipe malgré une grippe tenace.
 
5

Les joueurs du TOAC, que les orangistes rencontreront dans 15 jours, auront à méditer sur cette seconde  période naufragère s’ils veulent maintenir l’espoir de se qualifier. Leurs dirigeants, autour de leur Président Michel BENAZET, étaient un peu dépités avant de reprendre la route vers la cité des violettes. Malgré la lourde défaite, ils ont offert un beau cadeau à l’AS ORANGE qui montre le fair-play et l’état d’esprit de ce club remarquable.  

Quant aux isséens, ils ont enfin bénéficié d’un peu de réussite, un mot qui les fuyait cette saison mais ont surtout fait preuve d'efficacité et d'envie. Ils savent aussi que rien n’est fait et qu’une défaite en terre toulousaine annulerait les effets mathématiques de cette superbe victoire.
 
 6
 
 
D.T