Orange aime ses hommes en Noir - Joseph Angély

  • Written by Lilian VIDILI
L'AS Orange se propose de mettre en lumière deux adhérents du club qui sont moins en vue que les joueurs, mais qui, pourtant, s’inscrivent parfaitement dans le projet sportif du groupe.
Chaque week-end ils véhiculent nos valeurs aux quatre coins de l’Ile de France et méritent ce focus sur eux.
Il s’agit des deux arbitres du club : Ahmed Hocine et Joseph Angély.
Joseph1             Ahmed1
Joseph Angély           Ahmed Hocine
 
Vous trouverez ci-dessous l'interview de Joseph.
La semaine dernière, nous avons publié celle d'Ahmed que vous pouvez retrouver ici.

« Merci de vous présenter en quelques mots : âge, parcours, profession, passions »

Joseph : J’ai 54 Ans, je suis responsable de magasin et je m’occupe plus spécifiquement des EPI (Equipements de Protection Individuelle) au sein du Conseil Départemental du Val D’Oise et cela depuis plus de 11 ans.
Avant cela j’ai travaillé dans le privé toujours dans le même métier. J’aime les voyages, le football, la plongée sous-marine, le sport en pleine nature.

« Avez-vous été joueur avant d'arbitrer ? »
 
Joseph : J’étais plutôt secrétaire adjoint d’une équipe de foot (Léo Lagrange à Montreuil 93), un groupe de copains jouant dans le championnat CDM Excellence, nous avons participé à plusieurs reprises à la coupe des DOM-TOM.

« Qu'est-ce qui vous a poussé à devenir arbitre et vous souvenez vous de votre premier match officiel avec un sifflet ? »
 
Joseph : Mon fils faisant partie d’une équipe de foot U6-U8-U10 (FC THIAIS 94), j’étais souvent sollicité pour faire de l’arbitrage bénévole.
Et oui quelques années plus tard je me souviens de mon arbitrage c’était justement ce jour-là que mon fils marquait son 1er But.

« Avez-vous des modèles dans l'arbitrage professionnel, et pourquoi ? » 

Joseph : Pas vraiment, mais je suis admiratif de l’arbitrage produit dans la pratique du rugby. Il y a un respect mutuel entre les joueurs et les arbitres qui fait envie.
La posture arbitrale est admirable, notamment par l’utilisation du vouvoiement et dans toutes les situations, même délicates, contrairement au monde du football lorsqu’il faut appliquer certaines décisions.

« Comment vous préparez-vous physiquement ? »
 
Joseph : Je cours tous les 2 jours entre 8 à 10 Km (12h-13h) et je fais quelques exercices de renforcement musculaire afin, lors des matchs, d’être au plus près de l’action et de ne rien manquer.

« Selon vous quelles sont les qualités qui définissent un bon arbitre ? »
 
Joseph : Un bon arbitre doit faire preuve d’une grande compétence, celle-ci est implicitement liée à une parfaite connaissance des règles de jeu et à une bonne condition physique.
Les prises de décisions doivent être bien affirmées, les plus justes et les plus honnêtes possibles. Le sang-froid, une bonne pédagogie, l’humilité et le respect de tous les acteurs du jeu, complètent les prérequis qu’on est en droit d’attendre d’un bon arbitre.

« Qu’est-ce qui vous agace le plus sur un terrain ? »
 
Joseph :  Le manque de respect des joueurs et, trop souvent, la remise en question des décisions arbitrales. J’y ajoute le langage ordurier que je retrouve surtout dans les catégories U16 U17 U18 et les comportements « bagarreurs ».
 
Joseph2

« Récemment des événements graves sont survenus en Ile de France (agression  physique d'une arbitre lors d'un match de U19 et nouvelle violence à l’encontre d'un arbitre en district, avec nez fracturé), n’y a-t-il pas depuis plusieurs années une banalisation des incivilités dans le football national et plus globalement dans la société ? »

Joseph : En effet il ne faut rien lâcher. C’est pour cela que les éducateurs sportifs et les dirigeants ont un rôle primordial à tenir, leur tâche n’est pas toujours simple car elle est soumise au manque d’éducation préalable (familial notamment) au parcours sportif de leurs joueurs.
Souvent deux ou trois « brebis galeuses » suffisent pour que la réputation de toute une équipe en pâtisse, c’est dommage…encore plus lorsque c’est l’éducateur qui ne donne pas l’exemple.

« Selon vous quelles sont les mesures à apporter afin d'enrayer ces faits regrettables, en complément de certaines mesures annoncées par la ligue ? Pour rappel : " la désignation d'arbitres masculins pour les matchs dits sensibles" et la prolongation de l'action " l'arbitre c'est sacré !" »

Joseph : Ces mesures n’ont pas suffisamment apporté de résultat et on constate toujours trop d’incidents graves. Les arbitres sont trop souvent agressés avant, pendant et après le match.
A nouveau les rugbymen sont plus souvent à prendre en exemple, même si tout n’est pas parfait dans leur discipline. Je proposerais déjà de mettre en place un protocole lors de chaque fin de match :  l’équipe qui gagne félicite l’équipe perdante avec humilité et respect.
Ce ne serait sans doute pas suffisant mais peut-être un pas vers de meilleurs comportements, même vis-à-vis des arbitres ?

« Notre club a souvent œuvré par le passé pour un meilleur dialogue entre nos joueurs et le corps arbitral, pourtant il reste indispensable de travailler régulièrement en ce sens. Nous avons notre lot de râleurs, de contestataires des décisions arbitrales, quels sont vos conseils pour y remédier et, en qualité d’arbitres du club, quel(s) message(s)  souhaitez-vous leur transmettre ? »

Joseph : Pour entretenir un rapport apaisé entre tous les acteurs du jeu, il faut déjà avoir la connaissance de l’autre.
Il faudrait une vraie journée de partage et d’échange où les arbitres pourraient comprendre ce que vivent les joueurs et les joueurs ce que nous vivons.
Il serait d’autant plus judicieux de renforcer le rôle du capitaine afin qu’il soit le seul intermédiaire entre les arbitres et les joueurs, avec une bonne connaissance des règles et de leur application.

« Quel ressenti avez-vous de notre club ? »

Joseph : On reconnaît le travail réalisé depuis longtemps par les dirigeants et tout le club en général ; cela démontre un club bien structuré, sérieux, avec des valeurs de partage et d’esprit d’équipe.

« Quels est votre sentiment sur le football Entreprise et sur ses valeurs ? »

Joseph : En général tous les sports transmettent plusieurs valeurs, le respect, la tolérance, l’honnêteté, le courage, l’honneur et permettent de développer l’esprit d’équipe et la solidarité, on les retrouve dans le sport Entreprise.

« Finalement, on ne vous connait pas suffisamment à l’AS Orange et c’est dommage, souhaiteriez-vous plus de contacts entre les arbitres, les dirigeants et les joueurs du club ? »

Joseph : Oui effectivement plus de contact. Il faudrait aussi encourager les arbitres à s’investir dans la vie du club en les mobilisant plus régulièrement lors des évènements (tournois, fêtes du club etc…) pour parfaire encore l’homogénéité de l’association.
 
Joseph3
 
Un grand merci pour les disponibilités de Joseph et d'Ahmed et la belle représentation de notre club au sein du corps arbitral, mais aussi de notre ligue et de notre district.
A très bientôt parmi nous.