Le champion de France au tapis !

  • Written by Daniel
 ENTETECN1
 
Cette première journée de la phase de poules du Championnat National Entreprise a été très intéressante, le vecteur commun ayant été l'excellent esprit et la convivialité qui a regné sur et autour des huits terrains concernés. Cette journée a  aussi donné lieu à des confirmations et à quelques résultats surprenants. Le Champion de France en titre, l’AS ORANGE croyait tenir son match nul à Marseille mais la surprenante et très joueuse équipe de BOCAGE a forcé la décision dans les arrêts de jeu grâce à un coup franc platinien de LEGALL. La prochaine opposition entre les marseillais et le TOAC, l’autre vainqueur du jour, sera à suivre.
 
Dans le groupe A, le classement reste compact, les portuaires havrais de Michel CATELAIN ayant parfaitement négocié leur déplacement à Bougival malgré de valeureux banquiers. Le duel des hospitaliers picards du CH Amiens et girondins de Talence n’a donné l’occasion à aucune de ces deux équipes de réaliser une belle opération.
 
Le groupe B a déjà confirmé que les transporteurs Rouennais et les joueurs de Nike étaient bien les favoris de ce groupe. Les deux battus du jour devront rapidement réagir sous peine de voir ce groupe tout aussi rapidement coupé en deux.
 
Le groupe C ressemble sensiblement au groupe précédent même si les scores, à la lecture des résumés ci-dessous, semblent un peu flatteurs pour les vainqueurs et donc un peu sévères pour les vaincus. Le 6 Février, l’ASPTT Chambourcy recevra SECUCAF Bordeaux et son attaquant Nenad JOVANOVIC, un ancien de …..Chambourcy.
Rien n’est donc évidemment fait dans ces quatre groupes mais certaines équipes comme la Banque de France ou l‘AS ORANGE, qui s’affronteront samedi en Championnat DH, ou MEDICALE, LSM Lyon, OCANA devront s’employer pour maintenir leurs chances et leurs ambitions.
 
Photo en entête : MEDICALE Clermont Ferrand vs SECUCAF Bordeaux
 
Groupe A
CH Amiens – CHR Talence (1-1)
 

Lors de cette première journée nous avons assisté à un choc entre Hospitaliers.Ces deux équipes ne s’étaient jusqu’à lors jamais rencontrée mais chacune d’elle connaissait bien la valeur technique de leur adversaire du jour.
Très vite les hospitaliers d’AMIENS ont imposé un rythme de jeu soutenu, basé sur un jeu de passe courte et trouvant très souvent la profondeur sur leurs attaquants de pointes vifs et rapides.Le CHU de BORDEAUX  privé de quelques pièces maitresses présentait une équipe remaniée qui avait du mal à répondre aux attaques incessantes d’AMIENS. Et d’ailleurs ce fut très justement qu’AMIENS ouvrit le score  au bout de 20mn de jeu sur une belle action de débordement sur la droite suivi d’un centre en retrait conclu par une belle frappe.

Le score aurait pu être plus lourd mais l’abnégation collective de TALENCE a su résister aux vagues successives d’attaques, durant ces premières 45mn.

CNCHRTALENCEEQUIPEDès la reprise le coach de Talence JL Lasserre effectuait  deux changements pour renforcer son milieu de terrain, ce qui permit à son équipe (cf photo ci-contre) de mieux maitriser le ballon dans ce secteur de jeu et de se procurer ainsi plusieurs occasions successives d’égalisation.

Sur l’une d’elle d’ailleurs un but fut marqué par leur avant-centre du jour Kevin Grain sur une superbe frappe croisée ne laissant aucune chance au gardien. Les 20 dernières minutes de jeu voyaient les deux équipes se projeter sur les buts adverses pour essayer de l’emporter.

La fatigue des efforts répétés justifiait le manque de lucidité devant le but de la part des deux équipes et cette rencontre magistralement arbitrée se termina sur un score de 1but  partout.

Il faut souligner le parfait comportement sportif des deux clubs, et le match retour sera c’est certain encore très indécis.
(Denis LOPEZ)
 
 
Banque de France – RS Port du Havre (1-2)
Match à valeur ajoutée à Bougival entre l’AS BANQUE DE FRANCE et le RCPH. Le match commence fort avec une emprise du jeu par de fringants Havrais, mais coup de froid sur la tête de ces derniers à la 5ème minute, perte du ballon au milieu du terrain, récupéré par un joueur local qui décale A. Kolaczyk qui ouvre le score, 1 à 0. Les Dockers ne s’énervent pas et vont s’évertuer à faire vivre le ballon par un jeu à une touche de balle et les occasions ne vont pas tarder à venir : 15ème minute B.Pellerin, 21ème C.Le Quec ,  30ème L.Bouquet. Mais voilà en face il y a un gardien de qualité, G.Lemire qui par des arrêts de classe retarde l’échéance.Toutefois il ne pourra rien faire à la 32ème minute sur un tir à 20 mètres aussi soudain que précis de C. Le Quec qui égalise et franchement c’est justice, 1 à 1. Jusqu’à la pause les joueurs de l’AS BANQUE DE FRANCE  vont souffrir, mais vont résister avec  leur capitaine et stoppeur A.Inard omniprésent dans sa défense. Il faut noter que le RCPH joue bien et vite et cette première période est vraiment agréable, les locaux tentent quelques banderilles mais jamais la défense des noir et blanc ne sera en danger et la pause arrive sur ce score nul de 1 à 1.
 
bdfequipe rcportequipe

BDF

Ouverture du score des banquiers

bdfactionbutrcp

     But havrais

 
A la reprise, tous les spectateurs s’attendent à voir le RCPH reprendre sa marche en avant, mais ô surprise ce sont les locaux qui vont dominer les Havrais et pendant 20 minutes tous les noir et blanc vont devoir ferrailler pour contenir les assauts des Franciliens. Ca commence à la 47ème minute par un tir qui rase la lucarne de Julien, les attaquants B.Faty et A.Dogbo commencent à peser sur la défense visiteuse. Il faut remarquer le formidable esprit de corps des joueurs Havrais pour protéger les buts de J.Villain. Le RCPH petit à petit parvient à desserrer l’étreinte, le jeu monte en qualité et fait vraiment honneur au football entreprise, dans ce genre de match où tout se joue à un petit rien, la décision se fait souvent sur coup de pied arrêté, exploit individuel, mais  c’est toujours le talent qui à la parole.
 
Nous sommes à la 68ème minute, action collective des Dockers ultra rapide, P.Hervalet remonte le ballon, donne à C.Le Quec qui sert L.Bouquet, contrôle du capitaine Havrais et Logan aux 20 mètres décoche un tir travaillé de l’intérieur pied droit et le ballon va se loger dans les filets de G.Lemire, pourtant auteur d’une remarquable envolée, mais le ballon rase le poteau et c’est le 2ème but du RCPH, c’est ça le talent !!! 1 à 2. Les 10 dernières minutes sont à l’avantage des locaux qui font le maximum pour égaliser, l’excellent et jeune arbitre M.Ustariz qui doit être un fervent fan d’Alfred Hitchcock fait jouer 3 minutes supplémentaires et à 30 secondes de la fin il donne un coup franc pour les Bougivalais, tout le monde est dans la surface des Dockers même le gardien local, grosse bataille dans les airs mais un défenseur Havrais arrive à envoyer le ballon loin de sa surface et le coup de sifflet de l’arbitre est un soulagement pour les Dockers. Bizarre ce match, à la pause le RCPH de l’avis de tout le monde doit mener avec 2 ou 3 buts d’avance et sur le vu de la seconde période si l’ASBF égalise personne ne va hurler au scandale !!!. Merci au dirigeant du club d’être venu nous indiquer la fin de la route quand le GPS du car faisait un remake de la chanson   « ma petite folie », il voulait nous renvoyer au Havre. Quant à l’accueil des dirigeants de l’AS BANQUE DE FRANCE  c’est la copie conforme du match, GRANDIOSE, merci messieurs. Victoire difficile du RCPH 2 à 1.
(Robert FERRY)
 
hospiGroupe B
Hospitaliers Valenciennes – FC NIKE Saint Ouen (0-3)
 
Les joueurs de NIKE et leur président Jean-Marc BARREAUD ont insisté sur la façon exemplaire dont ils ont été reçus. Comme savent le faire les gens du Nord, ont ils rajouté !
 
Sur un terrain synthétique de la toute nouvelle génération, les buteurs ont été Romain David, Ahmed Belhaj et Anthony Rosier.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
ROUENFC NORDON Nancy – TC USTCAR Rouen (0-4)
 
Sur un très beau complexe (Marcel Picot) le match démarre. Les deux équipes se découvrent. Un match très ouvert et la 1ère occasion est pour les visiteurs ! Mais dans la foulée les locaux répliquent. Il faut attendre la 35ème minute pour l'ouverture du score de l'USTCAR (1 à 0) et cela jusqu'à la mi-temps.
 
Reprise du match et la TCAR (cf photo ci-contre) prend le match à son compte et aggrave le score à la 59ème (2 à 0). Dans la foulée, à la 62ème minute, le clou est enfoncé (3 à 0), sur un magnifique coup franc dans la lucarne. Les locaux subissent les attaques de la Tcar même si leur gardien multiplie les arrêts.
 
Enfin, dans le temps additionnel, le numéro 9 de la TCAR trouve le chemin des filets après de nombreux essais (4 à 0). L'arbitre siffle la fin du match qui s'est déroulé dans un très bon esprit.
 
Un grand merci à tous ceux qui ont organisé notre venue en Lorraine, nous avons apprécié l'accueil chaleureux qui nous a été réservé. A très bientôt en Normandie.
Nos buteurs  
    le  6     PEREIRA Deo
    le  7     MENDES Landime
    le  10   ADBELLAOUI Jaouad
    le   9    SY Abdoul
(THIERRY DOURY)
 
Groupe C
LSM Lyon – ASPTT Chambourcy (0-4)
Samedi 23 janvier – 14h30 – Stade du Clos Layat
Pour cette première journée de phase de Poule Nationale, Lyon Sport métropole recevait le club de Chambourcy, demi-finaliste l’an passé de cette épreuve.
Chambourcy fait le jeu en première
Si l’entame de match était plutôt Lyonnaise (1’ ballon fuyant devant la cage – 4’ frappe contrée), les Parisiens allaient peu à peu prendre l’ascendant sur le match en montrant une belle maitrise collective et une faculté à faire tourner le ballon. Un sauvetage sur la ligne de Loris à la 14’lancait véritablement les assauts adverses. La 16’ minute aurait très bien pu les doucher immédiatement, mais seul l’arbitre n’ayant pas entendu la violence du choc, celui-ci ne désignait pas le point de penalty (16’).
Une relance ratée de Loris (25’) et une pichenette un peu trop osée (35’) plus tard, les deux équipes rentraient aux vestiaires sur un score nul et vierge.
LSM a eu sa chance en seconde.
 
chambourcyequipe CN1CHAMBOURCY
 
Dès le début de la seconde mi-temps, les Parisiens allaient prendre l’avantage sur une sortie dans les airs un peu ambitieuse de Seb, qui laissait le ballon à une tête adverse, après une remise en retrait. 1 à 0 (48’).
Ce but allait paradoxalement donner des ailes aux locaux qui, se voyant laisser la maitrise du jeu, prenaient leur chance sans jamais trouver le chemin des filets. Deux grosses occasions de Karim (61’, passe lumineuse de Majid Majax et 67’ tête décroisée sur laquelle le gardien était resté stoïque) ne permettront pas à LSM de revenir au score.
Un bel arrêt de gardien de hand, puis une sortie (trop ?) loin de ses buts de Seb (80’) allait assommer les Lyonnais pour le 2 à 0. Ils ne s’en relèveront pas et le score allait même encore largement s’alourdir à la 82’ puis 89’ minute.
Le coup franc sur la barre de Majid Majax n’y aurait de toute façon rien changé, l’expulsion directe du N°12 pour un attentat sur Chamo non plus.
Match agréable et score lourd en la défaveur des Lyonnais malgré une bonne partie, mais le Championnat de France est ainsi fait qu’il faut savoir la mettre au fond quand les situations se présentent. On retiendra une grosse débauche d’énergie de la part des joueurs de Pascal, qui auront eu le mérite de ne rien lâcher.
 
Compte rendu vu du côté de Chambourcy :
 Les 20 premières minutes du match sont à sens unique, les lyonnais sont asphyxiés et n'arrivent pas à sortir de leur moitié de terrain!
Naïck Cramer fait des différences côté gauche mais il perd ses deux face à face avec le gardien lyonnais.
Les locaux ont un jeu direct et cherchent très... vite leurs attaquants.
Les débats s'équilibrent, les franciliens tombent dans un faux rythme, le trajet et le terrain gras rendent certaines jambes lourdes.
0-0 à la mi-temps, Patrick Alzina remobilise les joueurs, il leurs demande de la Grinta!
Message reçu puisqu'au bout de 5 minutes, bon travail côté droit, long centre au deuxième poteau de Julien Vatinet, Anthony Loir remet dans l'axe pour Guillaume Chabroulin qui saute plus haut que tout le monde! 0-1
Les locaux vont alors avoir une bonne période!
Les postiers marquent le pas et reculent, Stéphane Gallien sauve même les siens d'une main ferme à la suite d'une errance de la défense.
Mais le break intervient en milieu de deuxième période, Guigui le canard trouve Antho Loir "el loco" dans le dos de la défense, ce dernier élimine le gardien et marque dans le but vide! 0-2
Les lyonnais craquent physiquement...
Antho Loir signe alors un doublé, sur un service encore parfait de Guigui Chabroulin, copié collé du 2ème but! 0-3
Le plus beau restait à venir, El loco bien lancé côté gauche réalisait une "virgule petit pont" sur son défenseur, puis dribble semelle double contact sur un autre, il fixe le gardien et sert en retrait Nico Boulate pour le 4-0!
Seule ombre au tableau, l'expulsion de Romain Anquetin sur un excès d'engagement, une faute d'attaquant!
Victoire finale 4-0, l'ASPTT Chambourcy démarre bien, dans l'autre match de la poule les bordelais s'imposent 2-0 à Clermont Ferrand!
Bravo à nos amis lyonnais, l'accueil était parfait!
 
MEDICALE2MEDICALE Clermont Ferrand – SECUCAF Bordeaux (0-2)
 
Bonne entrée en matière de notre équipe 1 dans la phase de poule du championnat national avec une victoire à la clé sur le terrain de l'AS MEDICALE + à Clermont Ferrand.
Face à une équipe composée en majorité de joueurs chevronnés dont deux ex pro, Thomas DENIAUD (AJA Auxerre) et Philippe AMBLARD (Clermont Ferrand), nos joueurs ont su faire le dos rond en début de partie pour placer un rapide contre à la 21ème mn qui allait débloquer le compteur. Un ballon bien donné par Ibou SECK entre deux défenseurs trouvait Bastien DORIANT lancé qui se faisait fauché par David DA COSTA le gardien local. Pas de carton à la surprise générale.... mais un penalty transformé avec flegme par Nenad JOVANOVIC.
Les Clermontois qui jouait un jeu physique et direct, allait se procurer quelques occasions toutes anihilées par un Matthieu COSTES  chaud comme la braise dans ses buts.
 
La deuxième mi-temps plus rythmée et avec moins de déchet technique allait être globalement dominée par nos joueurs.
 
MEDICAL2

SECUCAFEQUIPE

  SECUCAF Bordeaux

 
A la 68ème mn, sur un corner tiré par Khalid DARRABI auteur d'un match plein, Ouahid AMAGHNOUJ surgit au premier poteau pour catapulter le cuir dans les filets. 2-0 et permettre ainsi à son équipe de faire le break.
La fin de la rencontre fut bien maîtrisée par notre équipe, d'autant que quelques joueurs clés de l'AS MEDICALE donnaient des signes de fatigue.
Après la rencontre la réception organisée fut très sympathique.
Décidément ce club de l'AS MEDICALE à l'image notamment de son secrétaire Guillaume COUDERC, fait preuve d'un esprit sportif exemplaire et nous aurons plaisir à les recevoir début mars
 
Groupe D
FC BOCAGE Marseille – AS ORANGE (2-1)
Le but de la victoire de BOCAGE :
 
 
 
NOCQAGDE1CTION PRESSEAVANT1

 

PRESSEAVANT2

Extraits du journal LA MARSEILLAISE des 23 et 25 Janvier 2016 (Philippe AUGUSTE)

PFRESSEZAPRES
 
ocanaequipesTOAC Toulouse – OCANA Ajaccio (3-0)
Buts: Jelloul, Martial, Kenny
Un bon début !
 
Ce premier match de poules du national s'est déroulé dans un excellent état d'esprit contre une belle équipe corse d'OCANA (Ajaccio). Il était important de bien commencer cette phase, bravo au groupe pour ce résultat !
 
 
 
Le match s'est décanté au milieu de la première mi-temps sur coups de pieds arrêtés alors qu'OCANA avait la possession du ballon et pressait notre défense.
 
 Le 1er but est marqué sur un coup-franc de Jelloul aidé par une erreur de main du gardien et le second sur un centre encore de Jelloul pour la tête de Martial à bout portant. La deuxième mi-temps repart sur le même faux rythme, les joueurs sont amorphes, la température de 14 degrés explique peut-être cela. Le 3e but sera inscrit par Kenny à 10 minutes de la fin, après une combinaison avec Titou, et en conclusion d’un piquet au-dessus du gardien.
Savourons cette victoire mais préparons-nous car la suite vient vite avec le déplacement aux Municipaux de Toulouse dès Vendredi pour le compte du championnat régional et la réception dans 2 semaines, du FC Bocage, vainqueur pour son premier match de poules du champion de France en titre Orange Paris !
 
Le match vu côté OCANA (Thierry AGOSTINI) :
 
OCANAARTICLER
 
Prochaine journée le 6 Février.
 
Journal LA MARSEILLAISE