Les quarts se resserrent !

  • Written by Daniel
CN6ENTETE
 
Les huit équipes qualifiées pour les ¼ de finale, du 23 Avril prochain, sont désormais connues. Le RC Port du Havre et NIKE sont les deux seules équipes à terminer cette phase sans avoir connu le goût de la défaite, le parcours sans faute des parisiens laissant augurer une fin de saison hors normes.
La surprise, qui n’en est peut-être pas une, par rapport aux progrès accomplis par les lyonnais (cf photo en entête), est venue justement de Lyon où SECUCAF Bordeaux, une équipe avec une grosse expérience des joutes nationales, s’est incliné à l’issue d’un match très émotionnel. Les rhôdaniens symbolisent-ils le renouveau du Football Entreprise dans une région où il a ‘’un peu’’ été abandonné?
 
CN6CLASS1CN6CLASS2Pour continuer leur superbe parcours, ils se déplaceront chez NIKE avec de l’espoir face à un des favoris pour le titre national.
Dans le groupe A, la situation était indécise et on peut se réjouir de voir que les Dockers havrais ont joué le jeu en s’imposant nettement chez des hospitaliers picards qui devaient impérativement l’emporter. Et comme, pendant ce temps, les banquiers de la Banque de France ont fait le boulot à Talence, ce sont eux qui rencontreront le tenant du titre, l’AS ORANGE, à Issy les Moulineaux. Il y aura donc un club francilien en ½ finale.
 
Derrière NIKE qui confirme sa supériorité dans le groupe B, USTCA Rouen a fait le nécessaire avec un nul à Valenciennes alors que NORDON n’a rien pu faire chez le leader. Les normands, spécialistes du transport, se déplaceront chez l’ASPTT Chambourcy, qui sera favori, mais qui devra cependant se méfier.
 
 
 
Enfin le groupe D, un des plus indécis, a donné son verdict : grâce à une belle victoire chez le TOAC, ORANGE termine premier du groupe et ce malgré une défaite chez BOCAGE Marseille lors de la première journée. OCANA Ajaccio a clôturé sur une bonne note son parcours en dominant BOCAGE.
 
 
CN6QUARTDEFDINALE
 
 
Poule A
CH Amiens - RC Port du Havre (1-5)
Le Président du RCPH, Michel Catelain, avait annoncé la couleur : « il est inconcevable pour nous de fausser le championnat en privilégiant tel ou tel adversaire et nous irons en Picardie pour gagner » position présidentielle reçue 10 sur 10 par les joueurs. La tension des joueurs locaux est palpable dès le début du match, car le CHU AMIENS doit gagner pour rentrer en 1/4  de finale. Les premiers contacts sont d’une chaleur caniculaire et à la 6ème minute M. l’arbitre, de la ligue de Paris, qui a certainement fait ses études à l’académie de médecine de Paname va délivrer une ordonnance sur mesure à deux joueurs, un par équipe, sédatif de couleur rouge, douche et repos.
La prescription arbitrale va calmer tout le monde et c’est le RCPH qui va en profiter, les coachs recadrent immédiatement l’équipe avec intelligence et malgré de timides essais des Amiénois, sans danger pour notre défense. Le football collectif Havrais va faire mal aux hospitaliers, car ces derniers vont être forcés de dépenser une grosse énergie pour récupérer un ballon que les Dockers vont faire voyager en long. Et en large et la sanction tombe à la 32ème minute, relance ultra rapide pour C.Le Quec qui s’échappe, dribble le goal, lève la tête, centre en retrait pour C.Dial  qui ouvre le score, 0 à 1. Les noir et blanc jouent toujours l’attaque, 40ème minute, suite à une remarquable action collective, Q.Gilot met le turbo, il laisse sur place son vis-à-vis, débordement, centre en retrait et volée de C.Dial pour le 2ème but Havrais, 0 à 2. Score à la pause.
 
Dès le début de cette seconde période, la défense Havraise va faire une mauvaise relance avec papier cadeau et M.Valaris en profite pour réduire le score à la 47ème minute et 1 à 2. Les locaux vont pousser pour égaliser et c’est bien normal. Mais le RCPH ne cède rien et surtout pas P.Hervalet qui va marquer de son empreinte ce match, 55ème minute : encore une belle action Havraise, Paul Hervalet récupère le ballon et des 25 mètres va expédier un exocet made in famille Hervalet et le ballon va se planter dans la lucarne gauche des buts  de N.Gaspard et malgré une belle envolée du gardien Picard ce dernier s’incline. Mais franchement pas grand-chose à faire sur ce tir autoguidé, 1 à 3. Les locaux accusent le coup et il certain que le match est plié, les coachs Havrais font tourner et M.Hache, F.BIllaud et B.Pellerin vont rentrer, mais le football des portuaires est toujours le même. Pour preuve à la 75ème minute, B.Pellerin est au départ de l’action, le ballon circule vite et F.Billaud redonne le ballon à notre Pellerin à nous, qui va vite trouver la route de Compostelle pour aggraver le score, 1 à 4. 79ème minute A.Duhamel (énorme match de notre attaquant, qui en fait est notre premier défenseur, tellement il met la pression sur la défense adverse) donc Anthony se débarrasse de son garde du corps, rentre dans la surface, fixe le dernier défenseur local, offrande pour B.Pellerin (normal) qui marque le 5ème but, 1 à 5. Maintenant la musique ne va plus être la même car pour les 1/4 ce sera élimination directe et le RCPH va recevoir avec honneur la belle équipe du TOAC, grosse équipe, mais toutes les équipes restantes sont de qualité et bonne chance à tout le monde.
Victoire du RCPH 5 à 1.  RF

CN6BDF1CTION6CHR Talence – Banque de France (1-3)
 
La Banque de France gagne 3 à 1 à CHU Talence et se qualifie puisque dans l’autre rencontre du groupe, Le Port du Havre a battu le CH Amiens 5 à 1.
 
 
Les buteurs pour la Banque sont : Bacari Faty, Mohamed Setta et Abdoulaye Diallo.
 
 
 
 
 
 
 
cn6ezquipetalence CN6EQUUIPEBDF
CN6BDFACTION3 CN6BDFACTION7
CN6BDFACTIONB2
 
 
 
Poule B
NIKE Paris - NORDON Nancy (7-0)
Hospitaliers VALENCIENNES - US TCAR Rouen (0-0)
 
 
 
cn6MEDICALEASPTTEQUIPESPoule C
ASPTT Chambourcy - Médicale Clermont Ferrand (15-0)
 
Pour la clôture de la phase de poule du championnat de France, l'ASPTT Chambourcy recevait l'équipe de l'AS Médicale. Très diminués, les Clermontois, courageux et volontaires, ont encaissé une très lourde défaite.
 
Sous les yeux du sélectionneur national, M. David Fardeau, les hommes de coach Pat' ont livré une copie sérieuse et appliquée. Seule ombre au tableau, la blessure de Damien Corso à qui on souhaite un prompt rétablissement.
 
 
 
 
CN6MEDICALE  CN6ASPTT90
 CN6AFFICHECHAMBOURCY  cn6aspt
 

CN6LSMLYONLSM Lyon - SECUCAF Bordeaux (2-0)
Résumé du match LYON SPORT METROPOLE - BORDEAUX SECU CAF

Nous avions rdv ce samedi 2 avril à 14:30 au stade du Clos Layat pour le dernier match de poule du Championnat de France de Foot Entreprise. Dans cette poule C, l'ASPTT CHAMBOURCY était déjà certaine de terminer à la première place tandis que la valeureuse équipe de CLERMONT AS MED PLUS était, quant à elle, certaine de terminer lanterne rouge. Vous l'aurez compris, ce match sonnait donc comme une finale pour accéder à la 2ème place du groupe, synonyme de qualification pour le 1/4 finale du CdF Foot Entreprise. Bordeaux n'avait besoin que d'un nul pour se qualifier tandis que les lyonnais avaient l'obligation de remporter cette rencontre pour atteindre son but.

Depuis notre belle victoire à Clermont, le groupe était sous pression et conscient qu'il pouvait humblement aller chercher sa qualification lors de ce dernier match.
 
Le STAFF fit comme à son habitude son maximum pour aider les joueurs à aborder cette finale dans les meilleures conditions.
 
 
 
 
 
 
 CN6SECUEQUIPESAVANT
 
 
Les mots du Coach Pascal CHOLLIER étaient certes toujours les mêmes, mais tellement vrais : "Donner son maximum pour ne rien avoir à regretter".
 
La tactique était simple, essayer d'emballer le match d'entrée comme à Clermont, sans trop se découvrir pour ne laisser aucune chance aux bordelais d'espérer.
 
Du beau monde s'était déplacé pour cette belle après-midi printanière et le Président Général de LSM Yvon PEREZ, très impliqué dans cette aventure, nous honorait une nouvelle fois par sa présence.

Le coup d'envoi était donné et très vite le scénario du match prévu était inversé. C'était en fait les visiteurs qui partirent à l'assaut du camp des gones. La première MT se déroulait essentiellement dans la moitié de terrain lyonnaise et Bordeaux manqua rapidement d'ouvrir le score sur une belle action où leur capitaine exemplaire reprit un centre en demi-volée, heureusement légèrement contrée, qui alla mourir sur la barre transversale. Très gros coup de pression pour les locaux qui déjouaient totalement en étant incapables d'aligner 3 passes de suite. Mais qui restaient compacts, solidaires et hermétiques aux attaques bordelaises. Le portier basque de LSM, se montra une nouvelle fois à la hauteur de l'événement en dégageant sans cesse les longs ballons aériens, centres et corners des visiteurs. Jacques Moufles d'Or, célèbre entraineur de gardien et mentor de Flo la Chicot, jubilait quant à la prestation de son protégé. Les lyonnais qui passaient leur temps à défendre essayèrent de jouer quelques contre à fond pour ouvrir le score.
 
CN6ACTION98Et sur un raid de Grande classe de Nicooo FERRI, ce dernier délivra un bijou de passe décisive à Sofiane ADJIMI, qui d'un sang-froid reptilien glissa le cuir au fond des filets. Ouverture du score pour LSM !! Certes contre le cours du jeu, mais en football, il arrive des fois où dominer n'est pas gagner. On espérait enfin voir les lyonnais se libérer. Et Sofiane A. faillit doubler la marque juste après son but, sur une pichenette mal ajustée. Benjigol, rentré à la place du stratège lyonnais, Majid MAJAX, sorti sur blessure, faillit également inscrire le 2ème but pour LSM sur une mauvaise passe en retrait bien senti par ce dernier qui vit sa frappe frôler le montant droit du gardien bordelais. Bordeaux était au bord du KO.
La 1ère MT était, dans le jeu, à l'avantage des visiteurs mais le score à celui des locaux. Le match était engagé, haché, avec de nombreuses fautes punies logiquement de cartons jaunes par l'arbitre central. Surtout côté des locaux. Mais les bordelais pouvaient s'estimer heureux d'être encore à 11 suite à une vilaine semelle à retardement de leur n°10 sur la maléole de notre défenseur central Mattéo Cruchot où l'arbitre ne sortit que le jaune...

La MT dans les vestiaires lyonnais était un peu bizarre. Les joueurs baissaient tous la tête et paraissaient abattus à cause de leur mauvaise première période. Mais l'essentiel était là. Nous menions 1-0 et nous étions à ce moment virtuellement en 1/4 de final du CdF Foot Entreprise. Le coach et le STAFF essayèrent de rassurer tant bien que mal les troupes. Nous n'étions pas dans un grand jour au niveau du jeu mais exemplaire dans la solidarité, l'abnégation et le dévouement.
 
Et ce sont ces qualités qui nous ont permis d'en arriver là. Nous avions fait 90% du chemin et étions à un mètre du bol de sangria comme le dit souvent la Cigogne. Il ne fallait pas craquer maintenant. Le plan de jeu était donc clair pour la 2ème période : continuer à contenir Bordeaux, qui n'aurait pas d'autre choix que de tenter son va-tout pour revenir à la marque, et exploiter les espaces en contre pour se mettre à l'abri.

L'arbitre siffla le début de la 2ème MT, et comme prévu les bordelais courageux se ruèrent à l'attaque. Le match prit une autre dimension. On allait d'un camp à l'autre même si le jeu se déroulait toujours dans la moitié lyonnaise. Les situations chaudes se succédaient. Les entraineurs effectuèrent tous leurs changements pour essayer de renverser ou conserver le score. L'équipe lyonnaise commençait à cabrer de plus en plus mais exploitait mal certains contre. Et nous allions assister à une minute décisive et d'anthologie dans cette "finale". A force de persévérance et de talent Sofiane A. entra une nouvelle fois dans la surface bordelaise, crocheta extérieur pour se mettre sur bon pied afin d'ajuster le gardien adverse et était victime d'un croc en jambe flagrant. L'arbitre ne siffla pas penalty alors que celui-ci était indiscutable. Les joueurs, le banc et les supporters lyonnais montèrent dans les tours. Mais l'action se poursuivait et les bordelais étaient repartis en contre-attaque et (je crois) sur un énième débordement côté gauche de leur excellent latéral, ce dernier donna la balle à son capitaine qui à son tour entra dans la surface, crocheta et subit également un croc en jambe. Le penalty était également indiscutable et l'arbitre ne mit pas non plus le sifflet à la bouche.
 
CN6SECUCAFACTION99
 
Peut-être en compensation de son penalty non sifflé quelques secondes plus tôt. Nous étions au point le plus haut émotionnellement parlant dans cette rencontre. D'un côté, nous aurions pu mener 2-0 et conforter notre qualification. Et de l'autre côté, les bordelais auraient pu revenir à la marque et être à ce moment-là du match virtuellement qualifiés. Nous dirons objectivement que, même si ça nous avantage, ça fait match nul au niveau des penaltys, que rien ne dit que les 2 équipes les auraient transformés et que si nous avions eu le nôtre de sifflé, les bordelais n'auraient pas eu le leur sur la contre- attaque. Le match allait toujours d'une cage à l'autre, les bordelais avaient encore quelques situations très dangereuses et les lyonnais étaient pénalisés de plusieurs hors-jeu souvent limites. Et Rimka, rentré en cours de jeu aux avants postes côté lyonnais, parti seul en contre dans le dos de la défense pour se retrouver en face à face avec le gardien bordelais. On pensait que Rimka allait le dribbler mais ce dernier, resté intelligemment sur ses appuis, obligea notre buteur à la frappe. Le ballon allait taper le poteau et notre attaquant, qui avait suivi, eu la chance que le ballon lui revienne dans les pieds pour aller inscrire un but d'une importance capitale synonyme de victoire pour les gones. L'avantage des poteaux cylindriques... N'est ce pas Pic-Pat, Jacques Moufles d'Or et la Cigogne. Enfin, je me comprends. Les joueurs, staff et supporters exultèrent.
 
CN6LOGOFFFCNRimka après un début de saison compliqué marqua enfin un but décisif pour son équipe, qui je l'espère ne sera qu'une étape dans sa résurrection. On entendait à ce moment-là résonner les applaudissements des amis de Rimka à l'aquarium de Lyon. Tous les poissons tapèrent à l'unisson de leurs nageoires.
Le score était scellé et l'arbitre siffla la fin du match quelques minutes plus tard.

LYON SPORT METROPOLE jouera bien son premier 1/4 finale de CdF Foot Entreprise. Objectif périlleux, espéré mais désormais acquis.
Le match aurait pu basculer d'un côté comme de l'autre. Mais les Dieux du football étaient côté lyonnais ce jour-ci. Grâce à un esprit d'équipe et une solidarité sans faille de LSM, la défense n'a pas craqué. La finalité peut paraitre cruelle pour Bordeaux mais le constat est là et limpide. Nous avons gagné nos 2 matchs face à eux pour un score cumulé de 4-1. La qualification est donc amplement méritée. Notre fierté est d'autant plus grande que Bordeaux est la seule équipe à avoir battu l'invincible Chambourcy qui nous a corrigé avec Clermont à chaque fois.  

Nous espérions humblement cette qualification. Nous avons tous donné notre maximum. Président Général, joueurs, supporters et STAFF. Mentions spéciales au Coach Pascal CHOLLIER qui se donne corps et âme pour son équipe de coeur depuis tant d'année et à l'irremplaçable Choukri ERRACHIDI. Ses grandes études à Polytechnique School of London nous rendent de grands services pour la préparation des matchs et la logistique pour les déplacements. Bien secondé, il est vrai, par Narz les bons tuyaux.
Nous irons affronter l'ogre Parisien NIKE FC, chez lui au prochain match. Notre objectif est désormais atteint. Nous ne nous faisons pas trop d'illusions pour le 1/4 de finale, mais comptez sur nous pour tout donner et honorer notre blason. Rendez-vous dans 3 semaines !!
Votre chauffeur, porteur d'eau et reporter.
Tonton PIC
 
 
Le compte rendu vu du côté bordelais :
 
CN6CRSECUCAF
 
 
Poule D
TOAC - AS ORANGE (0-2)
 
Les orangistes se sont logiquement imposés en terres toulousaines sur un magnifique terrain synthétique et à l'issue d'un match disputé dans un excellent esprit, clôturé par une non moins magnifique réception de l'équipe de Michel BENAZET.
Grégory SAADAT a ouvert le score en première période avant que Moriba KEITA ne double la mise en toute fin de match sur une superbe frappe en lucarne.
Grâce à ce match bien maîtrisé, les orangistes pourront recevoir, en quart de finale, la Banque de France, une équipe parisienne qu'ils connaissent bien mais dont ils se méfieront vu l'état de forme actuel des banquiers.
 
CN6ORANGEENTREE

CN6JULIENBENNETEAU

Rencontre fortuite, pour Azzel et Jean-Charles à l'aéroport avec le tennisman Julien BENNETEAU

CN6ORANGEACTION4 CN6ORANGEACTIONN1
CN6ORANGEEQUIPE
OCANA Ajaccio - BOCAGE Marseille (2-0)
 
CN6BOCAGE cn6ocana
 
Photos et éléments extraits des sites :