OPERA DE BORDEAUX : très allegro

  • Written by Daniel
 
OPERAEQUIPE9
 
L’Association du Personnel de l’OPERA de Bordeaux est un club jeune qui date officiellement d’une dizaine d’années et dont le dynamisme devrait servir d’exemple à beaucoup de clubs. Le club possède deux équipes dont la première qui évolue dans le Championnat d’Excellence nocturne. Habitués donc à jouer en soirée et en semaine, ce qui se pratique beaucoup en province, les joueurs de l’OPERA Bordeaux devront changer leurs habitudes, le 7 novembre prochain, pour ce tour de 32èmes de finale du Championnat National, et affronter les rayons du soleil et l’équipe auvergnate d’EUROFOOT Entreprise qui viendra depuis Lempdes leur rendre visite.
Pour en savoir plus sur le club bordelais, nous avons interrogé son Président et homme à tout faire : Emmanuel MANDEMENT. Après avoir effectué son service militaire en région parisienne et déjà dans le monde artistique (Cinéma des Armées à Ivry), il est devenu technicien avant d’intégrer la Direction Technique de l’Opéra Bordelais, une entité qu’il occupe depuis 25 ans.
Bien entouré de quelques dirigeants sérieux et amis, David, Quentin et Didier, il contribue au bon fonctionnement de ses deux équipes dans les championnats régionaux mais aussi, et cela lui tient particulièrement à cœur, aux participations de ses joueurs aux différents tournois européens réservés aux opéras et théâtres  européens qui existent depuis bientôt cinquante ans.
 
Manu8Emmanuel MANDEMENT
 
-  Sauf erreur de ma part, il me semble que c’est la première fois qu’un Opéra, ou entité de ce type, possède une équipe de football, qui plus est d’un bon niveau.  Même s’il y a eu par le passé, sans vous froisser, une équipe qui représentait le LIDO de Paris. Quels sont, par exemple, les métiers de l’Opéra représentés dans votre équipe première de football? 
J'avais effectivement déjà entendu parler de l'équipe du Lido. L'Opéra National de Paris a aussi une équipe de foot officielle qui officie dans un championnat FSGT du samedi matin en IDF.
Mais avec des équipes ponctuelles réactivées a l'occasion de tournois, vous retrouverez les Opéras de Lyon, Marseille, Lille et Dijon.
Vous trouverez des musiciens, des techniciens, des personnels administratifs ou de sécurité entretien dans les effectifs. Schéma classique à toute entreprise en somme. Et puis évidemment, les extérieurs qui rejoignent les projets et  viennent renforcer les équipes.
 
Nous avons 350 salariés à l'Opéra de Bordeaux, le vivier n'est pas énorme et les blessures, les plannings très fluctuants, les années qui passent, nous obligent à faire appel à eux.
 
 
  - Quand et par qui a été créé votre club ?  
A l'origine, jusqu'en 2006 ce sont les gens, et surtout les musiciens de l'orchestre qui étaient disponibles le vendredi matin (nous travaillons le soir souvent et avons donc des matinées off) qui se rencontraient de manière aléatoire sur un terrain quand ils le pouvaient. J'ai rejoint le groupe et leur ai proposé de monter une équipe en faisant quelques matchs amicaux de-ci de-là. Puis ces matchs se sont multipliés jusqu'à ce que l'on décide de s'inscrire en championnat entreprise 1ère série nocturne dans le District de Bordeaux en 2012/2013.

- Les personnels de l’Opéra de Bordeaux suivent-ils les résultats de vos équipes et viennent-ils vous encourager le samedi ? 
Très peu, ou alors ponctuellement. Il faut dire que nous jouons en semaine le soir (en général le lundi) et vu que les gens passent beaucoup de soirée au boulot, les soirs de repos sont plutôt consacrés à la famille. 
 
- Pouvez-vous nous présenter votre coach actuel ? 
Euuuh, c'est moi. Mais coach est un grand mot. Je manage plus le groupe que je ne le coache. De toutes façons, pour coacher, il faudrait d'abord que l'on s'entraîne. Et, c'est la particularité de notre team, dès sa création : le parti a été pris de ne pas faire d'entrainement. Original et risqué évidemment, mais a priori ça marche en ce qui nous concerne. 
 
LOGOOPERA
OBUefa- J’ai appris qu'il existe l’équivalent d’un Championnat d’Europe des Opéras et que la prochaine édition aura lieu à Bordeaux au printemps 2016. Qui est à l’origine de cette manifestation et qu’est-ce qui motive les équipes pour y participer 
Effectivement, chaque année depuis 1970 à Zurich un championnat d'Europe des opéras et théâtres a lieu en Mai. Longtemps cantonné en Suisse, il tourne depuis les années 2000 dans les capitales européennes. Nous en sommes à notre 6ème participation. Il y a 10 mois de cela, nous avons obtenu l'organisation 2016 à Bordeaux. Gros évènement pour nous. Nous venons d'ailleurs, après avoir là aussi présenté un dossier de candidature solide, d'obtenir le label de manifestations "satellite" à l'Euro 2016. Enorme ! Et pour couronner le tout, nous allons signer un accord de partenariat avec le nouveau stade de Bordeaux (Matmut Atlantique ) pour pouvoir y disputer les deux finales de notre championnat ainsi que la ceremonie de recompenses. Encore plus énorme !
Cela représente en moyenne une trentaine d'établissements Européens pour une dizaine de nationalités. C'est un évènement avant tout convivial et festif. En fait nous sommes une dizaine d'équipes à batailler pour le titre. Le festival de Ravenne et le théâtre National de Maribor sont les favoris comme à chaque fois. Derrière, on retrouve l'Opéra de Paris et celui de Bordeaux dans le dernier carré, puis la Scala de Milan et la Fenice de Venise aussi dans les derniers tours. Enfin, le grand théâtre de Bale et l'Opéra de Poznan se mêlent a la course de temps en temps.
 
OBTheatherCupOrbitron

oibopera

   L'OPERA de Bordeaux

OBVENISE2013 CNOPERA2

- Quel est votre sentiment sur le Football d'Entreprise actuel et comment le redynamiser ? 
Je sais qu'il s'agit d'un vaste sujet, suscitant  plus d'inquiétude à l'heure actuelle que d'optimisme. Ancien dirigeant du CHR Talence, j'ai pu commencer par observer, via le prisme du haut niveau, et ensuite faire mes armes en repassant par le bas avec l'Opéra. Que dire ? Je ne suis pas aussi pessimiste que certains. Ici à Bordeaux nous avons tout un tas de jeunes entreprises qui se lancent, je pense à Cartes et Services, Loventa, Bergonié, les Avocats puis les Basques de Bordeaux, le Bayern auto etc......... Alors que ce sont des anciens et historiques clubs qui arrêtent. Peut-être l'usure ?
En tout cas, il faut communiquer comme vous le faites avec vos interviews et articles, ou bien comme le fait Aude Lambert et sa page facebook. On ne peut pas compter sur nos instances, Alors c'est a nous de le faire.
 
- Quelle est ou quelle pourrait être la devise de votre club ? Et quelles en sont les valeurs ? 
Pas de devises particulières. Quant aux valeurs elles concernent essentiellement le poids de l'image prestigieuse de notre Opéra que nous portons sur nos épaules. 
Ensuite, dans le vestiaire, on retrouve les valeurs classiques de solidarité, d'amitié, d'humour, d'abnégation propres aux équipes de copains. Ajoutez à cela un potentiel technique au-dessus de la moyenne, un impact physique certain et une maturité tactique assumée et vous comprendrez nos résultats.
 
- Quel est le palmarès sportif du club? 
2010 : Vice champion de France des Opéras à Bordeaux
2011 : 3eme aux championnat de France des Opéras à Paris
2013 : 3eme aux championnat d'Europe des Opéras  à Turin
2014 : Champion de 1ere série entreprise nocturne district de Bordeaux
2015 : Vice champion d'Europe des Opéras à Milan
          Champion de promotion nocturne district de Bordeaux 
          Vainqueur de la coupe de Bordeaux foot entreprise
2016 : Actuellement leader du championnat d'excellence nocturne district de Bordeaux.
Et puis pour l'anecdote que nous affichons dans le vestiaire et qui nous fait avancer, nous sommes invaincus en championnat depuis le 26 octobre.......2013 !
- Après votre brillante qualification en Championnat National face à un bon club de DH Aquitaine, quelles sont désormais vos ambitions dans cette épreuve ? 
L'objectif était de gouter au tour national, ensuite l'appétit....Mais bon pensons d'abord à organiser la réception d'un adversaire qui sera quoi qu'il arrive de grande qualité. 
 
CNOPEREACOMPLET
 
- Dans l'histoire du club, quel est le match ou l'évènement qui vous a personnellement procuré le plus de plaisir ? 
Les phases finales de notre Euro à Milan en mai dernier. Dans le centre de formation, le petit Milanello. Des billards, un monde de fou autour des terrains. Et là on sort Milan en quart devant son public hystérique. Puis Venise en demi ; ils nous découpent à tour de bras avec un arbitrage Italien du plus bel effet, et c'est Denis nos vieux buteur de 39 ans qui rentre à la dernière minute pour mettre une mine sous la barre. Quelle fête ! Trop d'ailleurs car on laisse toute notre énergie et on se fait laminer en finale par le Ravenna Festival, multiple vainqueur de l'épreuve.
 
 - J'ai pu constater que votre club est très dynamique en particulier sur les réseaux sociaux. Quelle est votre recette pour convaincre vos joueurs à communiquer de la sorte et de façon aussi humoristique ?  
Vu que l'on ne s'entraîne pas, il faut bien créer un lien autour de nos objectifs et effectivement blogs et réseaux sociaux sont bien utiles pour cela. Et puis, on a dans nos rangs des spécialistes de la vidéo et de l'informatique capables de vous sortir un clip a trois heures du matin après une finale gagnée !!!!

- Quels sont les dirigeants emblématiques du club ?  
La triplette (cf photos ci-dessous). David Lalloz, le secretaire débordé, l'homme qui arrive toujours en avance au rendez-vous, capable de vous citer comme meilleur joueur d'un tournoi le seul qui n'a pas joué car blessé. Mais on l'aime et c'est lui qui cette année managera notre toute nouvelle équipe 2. Quentin Baud délégué au terrain et à la feuille de match. Bon faut bien lui expliquer qu'on entoure le capitaine, qui est remplaçant ou pas et surtout ne pas changer dans les trois heures précédentes car sinon.......bref indispensable. Et puis il y a Didier Simon, l'homme des plots, chasubles d'avant match, de la bombe de froid et du ballon caché sous le survêt. Bref sans eux, on n'existerait pas.
 
David-3 Quentin
DIDIER

 FahidBenkhalfallaETManu

Manu MANDEMANT avec l'ancien girondin  Fahid BEN KAFALHA, parrain du club et aujourd'hui meilleur buteur du Championnat australien avec Melbourne.


Existe-t-il un(e) dirigeant(e) d'un autre club de votre région du Foot Entreprise que vous souhaiteriez citer et mettre en visibilité ?  
Oui, et je suis sûr que l'ensemble du foot aquitain comprendra pourquoi si je cite Didier Mathieu et son équipe du Port Autonome de Bordeaux. Mais bon, il y en a beaucoup d'autres aussi.
 
DIDIERMATHIEU1
Jean-Claude Messager, qui connaît bien le Football et en particulier le Football Entreprise aquitain, nous a transmis son sentiment sur Didier Mathieu :
 
    Que dire de Didier, hormis qu'il est l'âme, les poumons etc.... de cet ancien club du foot entreprise aquitain qu'est Le Port Autonome de Bordeaux.Ce vénérable club anciennement appelé les Dockers a eu son heure de gloire en régnant sur le foot entreprise Aquitain de 1979 à 1982 en trustant tous les titres, 3 de champion et 3 en coupe d'Aquitaine, tout en ayant également eu de très très beaux parcours dans les compétitions nationales.Ce club mythique a hélas subi comme tant d'autres les affres du football entreprise dont la FFF se moque éperdument ! 
 
   Le "Port" comme il est appelé ici à Bordeaux, survit mais aussi "vit" principalement grâce à un homme dont le dévouement mériterait beaucoup à recevoir tant il donne ! Pour donner, il donne, sans compter les kilomètres qu'il parcourt sachant que son domicile est très éloigné de Bordeaux. 
  Cet homme de fer, C'est Didier Mathieu.
  Didier Mathieu le "magicien" qui maintient à bout de bras ce club historique qui a hélas perdu son équipe réserve à la fin de la dernière saison. Mais Didier est un tenace et fait "tout" ou presque dans "son" club où il est à la fois Président, dirigeant, soigneur, entraîneur et même lorsqu'il le faut, joueur.
 
  Joueur il l'a été (et l'est toujours) et a certainement connu tous les postes qui composent une équipe.
   Didier est un de ces hommes qui mérite le plus grand des respects et surtout mériterait la reconnaissance qui ne lui est malheureusement pas reconnue.
 
  Merci Didier pour "tout" ce que tu as accompli pour le foot entreprise Aquitain et surtout pour "ton" Port autonome.

   Bravo Didier et allez le Port !....
 

- Globalement, quels sont les objectifs du club pour la prochaine saison ? 
Assurer le fonctionnement de notre équipe 2 nouvellement créée. 
Stabiliser l'équipe une au niveau excellence pour pouvoir en assurer la pérennité. Mais suite au premier match de championnat, je me suis fait houspiller par l'ensemble des joueurs qui veulent jouer la montée. Comme je n'aime pas les brider, eh bien on stabilisera l'an prochain alors.
Et puis l'objectif N°1 est évidemment notre titre Européen, à domicile, dans notre nouveau stade. Bref, que du bonheur 
 

CARFETICHE

   Le car fétiche du club

RECUP
 
- Avez-vous un message à faire passer ? 
Oui deux, le premier pour donner rendez-vous à tous ceux qui seront dans la région Bordelaise le 8 mai prochain pour passer du coté de Bordeaux Lac, nous nous sommes fixés un petit rendez-vous sportif avec le festival de Ravenne qui devrait valoir le détour. 
Et le deuxième, c'est dire à mon équipe que la trêve de 14 jours que nous avons actuellement vas faire le plus grand bien au corps, mais...qu'ils me manquent déjà. 
 
Emmanuel Mandement
«l’homme orchestre»
 
Une équipe de foot à l’Opéra de Bordeaux ? N’importe quoi disait bon nombre de personnes !
« Ah les danseuses ? comment on va se les faire les reines du tutu !!! » et voilà comment démarre une fabuleuse histoire…
Tous ceux qui se ’’marraient’’ à l’époque, rient toujours aujourd’hui, mais de plus en plus jaune, et tout ça par la faute, mais que dis-je, grâce à la ferveur, le dynamisme… d’un homme ; Emmanuel Mandement, «Manu» pour les intimes, mais le problème est qu’on le devient tellement vite avec lui !
Manu pour qui le ballon rond n’a pas de secret, a une une carrière riche, il a même « tâté » de la D4 où sa patte gauche a fait des ravages !!! Patte gauche qui aujourd’hui ne lui sert plus qu’à monter dans sa vieille (le mot est bien faible) Mercade.
Manu qui est vraiment le « chef orchestre » de ce club dont l’aventure a débuté par des matchs amicaux réguliers pendant quelques temps et le challenge européen des Opéras, avant qu’il ne décide d’inscrire l’ONB en compétition officielle.
Manu toujours très actif crée la 1ère de ses nombreuses surprises avec le parrainage du club par Fahid Ben Kahlfallah, international Tunisien à l’époque joueur des Girondins de Bordeaux, maintenant meilleur buteur du championnat d’Australie, un mec fabuleusement simple et sympa qui, bien qu’il soit à l’autre bout du monde, ne manque pas de se tenir au courant des résultats du club !
Ce club est surtout empreint d’une convivialité hors du commun où, décontraction, rigolade, cohésion, joie de vivre etc… sont les vecteurs de sa réussite.
Je n’entrerai pas dans les détails des délires lors des retours de Bâle, Turin, Milan ou des casses croûte d’après match.
Ne dit-on pas que la cohésion se forge dans ces moments là ?
Bien qu’il soit l’âme de ce club, Manu a su aussi parfaitement s’entourer. Il serait injuste de ne pas citer les premiers « violons » que sont ; David Lalloz son bras droit, Quentin Baud et Didier « glacières » Simon les (ex) inamovibles gardiens de but et du temple et bien évidemment les joueurs.
Il y bien sûr les vieux « choristes » présents depuis le début de l’aventure, mais comment les nommer tous au risque d’en oublier ? Par contre sachez qu’il y a de sacrés numéros dans les groupes A et B.
L’aventure « officielle » débute donc le 17 septembre 2012 en 1ère série nocturne, au terme de cette saison l’ONB se classera honorablement 5ème sur 12.
Il y a bien sûr toujours le fameux championnat européen des opéras dont l’édition se déroule à Turin et pour la 1ère fois l’ONB monte sur le podium à une méritoire 3ème place.
Les ambitions de Manu et ses boy’s vont accélérer dès la 2ème saison avec le titre de champion de 1ère série nocturne et l’accession en division supérieure et cerise sur la gâteau en s’offrant la coupe de Bordeaux entreprise.
Direction Milan pour l’épopée Italienne avec le titre de Vice Champion d’Europe des opéras. Les murs de l’hôtel en tremblent encore !
Arrive la saison en cours où l’ONB et ses ‘’danseuses’’ ne font plus du tout rire personne avec ses 3 victoires en championnat et surtout son parcours en éliminatoires du championnat national où l’ONB s’est offert une formation de DH régulièrement sur le podium du foot entreprise Aquitain.
Le tirage des 32ème impatiemment attendu les verra recevoir Eurofoot, formation qui viendra d’Auvergne.
Les «papas», comme il les appelle affectueusement lui mettent la pression (dans tous les sens du terme) et ambitionnent de faire un «coup» dans ce championnat national et accéder en fin de saison à l’élite régionale, « rien que ça dit Manu, ils sont complètement branques (fous), et pourquoi pas la ligue des champions, mais bon, ils me font tellement rêver ! »
Ce sont tous de supers mecs et très bons vivants mais quand il faut être sérieux, ils savent faire et puis, ne comptent-ils pas dans leurs rangs 2 anciens champions de France, alors ça motive !
Une seconde équipe vient d’être officiellement engagée en championnat départemental permettant ainsi à tous les joueurs de la 1ère génération de continuer à jouer tranquillou. Cette équipe est composée des vieux de la vieille, des handicapés du foot et de 3 membres de la même famille à savoir François père et ses 2 fils Flo et Raf, pas courant ça quand même ? Du foot pour s’amuser !
Et puis viendra « l’évènement » le 8 mai prochain à Bordeaux « l’Europero 2016 », que certains ont déformé en « heure d’apéro », soit la 48ème édition du championnat d’europe des Opéras, son « bébé » avec en point d’orgue les finales qui se dérouleront dans le prestigieux Matmut Atlantique ! oui oui, vous avez bien lu, c’est bel et bien le nouveau stade de Bordeaux, du Manu tout craché !
Pour en savoir plus sur ce grand évènement :
 
http//www.facebook.com/theatercupbordeaux2016
http://theatercup-bordeaux2016.blogspot.fr

Manu un passionné ? Pire que ça !
Ce mec est un fou hyper génial, qui a un don pour motiver ses « papas », mettre sur pied ce projet pharaonique et qui est tombé amoureux de la rocade, devenue maintenant « sa » rocade mais là c’est une longue, très longue et énooooorme histoire !...
 
A toi Manu le fou de foot !
 
 
 
 
OBEQUIPE22 OBEQUIPE4

Photos extraites des sites :

http://onb-footclub.blogspot.com
http://www.facebook.com/fconbhttp://onb-footclub.blogspot.fr/p/album.htmlhttps://commons.wikimedia.org/wiki/File:Bordeaux_-_Grand_Th%C3%A9%C3%A2tre_4.jpg