Yannick MANDABA NGOE : spartiates !

  • Written by Daniel
 
 YANNICKENTETE
 
Avant la finale du Championnat National, il nous a semblé opportun mais surtout évident de présenter un joueur-modèle de l’AS ORANGE aux nombreuses qualités : Yannick MANDABA NGOE.
Certains connaissent, pour l’avoir hurlé en chœur lors de victoires, son célèbre cri à multi-facettes : ‘’Spartiates’’ mais la puissance de ses cordes vocales n’est pas son unique qualité.
YANNICKVESTIAIREYSPARTIATES300Il ne bosse pas à LA POSTE ni chez un tripier normand et pourtant son timbre de voix vous prend aux tripes lorsqu’il entonne son fameux ‘’spartiates’’, un titre emprunté sans doute au film sanguin ‘’300’’.
Ce dernier (2006) raconte l’épique bataille des Thermopyles, qui vit, en l'an – 480, le roi Léonidas et 300 soldats faire chocolat l’immense armée perse.
 
WIKIPEDIA, en fin connaisseur, precise que face à un invincible ennemi, les 300 déployèrent jusqu'à leur dernier souffle un courage surhumain ; leur vaillance et leur héroïque sacrifice inspirèrent toute la Grèce à se dresser contre la Perse, posant ainsi les premières pierres de la démocratie.
 
Sans aller jusque là, Yannick possède, par certains côtés, l’âme de Leonidas car il n’apprécie pas la défaite et donne toujours le maximum comme joueur, capitaine et meneur d’hommes.
 
 
De par ses qualités humaines, Yannick force le respect et c’est ce groupe de 16, et non pas 300, qu’il souhaite entraîner le plus loin possible dimanche prochain à Saint Leu contre NIKE.
Notre journaliste lui a posé quelques questions auxquelles il a répondu avec sérénité, recul et franchise (habituelle).
 
Que âge as-tu ?
34 ans
 
Marié, des enfants ?
En effet marié à une femme exceptionnelle et père de 2 enfants.
 
Quelle est ta région ou pays d'origine ?
Je suis né à Paris. Ma mère est camerounaise et mon père centrafricain.
 
YANNICKGOURIETQui a dit :
''…Je considère que c’est le devoir de chacun de s’investir pour sa ville. Pas pour un mouvement politique, mais tout d'abord par conviction, pour des valeurs, pour une vision. J'ai toujours participé aux actions locales et essayé de changer les choses à mon niveau, ce qui est pour moi synonyme de volonté d’évoluer....''
et pourquoi?
C’est moi qui ai dit ça en 2014 je m’en souviens très bien !... Je ne suis pas très politique, mais s’il y a bien un niveau où notre action peut être concrète et visible c’est au niveau municipal. Très souvent on critique ce qui est en place sans rien proposer. Je préfère d’être de ceux qui critiquent en apportant une alternative c’est l’essence même de ce que je suis.
 
Quel était ton plus gros défaut sur le terrain ?
Secret défense !
 
Quel a été ton parcours de joueur ?
J’ai commencé à Châtillon au SCMC quand j’avais 8 ans juste après la Coupe du Monde 1990.
J’y suis resté jusqu’en 1996 en - 15ans.
Par la suite, je suis passé par la Section Sportive de Football Etudes du 92 à Colombes et j’ai signé parallèlement en club à Montrouge (SMM à l’époque) de 1996 à 2004
J’y ai connu les sélections départementales et régionales ainsi que le niveau national. J’y ai joué jusqu’en séniors où l’équipe fanion était en PH.
2004-2014 : FC Issy. Je suis arrivé alors que le club était en DSR. Nous sommes montés en DH puis en CFA2. Lorsque j’ai quitté le club, nous étions en DH.
2014-2015 : CO LES ULIS en DH
Depuis 2014 : AS Orange
 
MANDANBA3 EYANNICK
mandaba99 Yoccasionocana
 
YANNICKTRUQYENGOLOKANTEDonne-nous le nom d’un joueur surprise que tu souhaiterais voir à l’EURO 2016 dans l’équipe de France de Didier DESCHAMPS.
N’golo KANTE. Il est impressionnant et depuis des années. J’en sais quelque chose parce qu’il m’a marqué un but à l’époque où il était en CFA 2 à Boulogne sur mer !
 
Supposition cocasse n°1 : dans l'intimité du vestiaire, après le coup de sifflet final de la finale du Championnat National du 4 Juin 2016, que ton équipe vient de remporter, quelqu’un t’empêche de pousser ton célèbre cri de la victoire. Quelle est ta réaction ? Tu chantes encore plus fort que lui ou tu boudes sous ton porte-manteau ?
Alors là ! Il faut qu’il soit vraiment très puissant parce que ce serait un cri de guerre comme personne n’a jamais vu !!!
 
 
 
 
 
Supputation fictive n°2 : si tu avais été LOLO WHITE son coach, quels auraient été tes premiers mots à Serge AURIER lors de ton premier contact avec lui suite à son ‘’écart de langage’’ envers toi?
« T’es prêt à assumer ce que tu as dit ? »
 
YANNICKENTETEDernière situation saugrenue n°3 : si tu avais été l'attaquant du REAL, Cristiano RONALDO, qu'aurais-tu dit au gardien PAU LOPEZ de l’Espanyol Barcelone, après avoir inscrit un quintuplé contre lui ?
« Y’a des jours comme ça ! »
 
Tu es plutôt Hugo LLORIS ou Manuel NEUER ? Pourquoi ?
Manuel NEUER. Plus complet avec une grande assurance.
 
Lorsque tu étais plus jeune, de quel club étais-tu supporter ?
PSG for ever. Même si j’avoue avoir vibré lors de la victoire marseillaise en 1993.
 
Tu es capitaine de l'AS ORANGE. Ce rôle a-t-il changé ton approche des matchs et ton comportement sur le terrain? 
Pas du tout. Je parle toujours autant avec ou sans brassard !
 
MANDANBACAPITAINE MANDANBACAPLANEPOURMOI
MANDANBAVESTIARE yannickpetit
 
yannickddefrelTu es ‘’pote’’ avec Grégoire DEFREL (cf photo ci-contre), l’avant-centre de SASSUOLO en Italie. Quand tu le vois évoluer dans le CALCIO face à des grands clubs, as-tu des regrets sur ta carrière sportive ?  
Non pas du tout. C’est super ce qui lui arrive et ça reste une histoire bien particulière, un conte de fées. Greg a un tel talent qu’il est passé du district des Hauts de Seine à la Série A Italienne en un rien de temps et c’est exceptionnel. J’ai eu la chance de toujours avoir les études en parallèle du foot ce qui fait que tout s’est fait naturellement.
Même si bien sûr, j’aurais aimé jouer contre les plus grands.
 
Qu'est-ce qui t'agace le plus sur un terrain ?
Baisser les bras – On a vu tellement de renversements de situation dans le foot qu’il ne faut jamais renoncer…
Tricher – Faire semblant de faire les efforts
Se mettre l’arbitre à dos – C’est pourtant simple d’éviter ça…
 
Sans faire de délation, lequel de tous les joueurs de l'AS ORANGE, a toujours une excuse pour ses retards ?
Le trio Greg – Yannick S. et Moriba !!!
 
 
 
Qu'est ce qui t'a convaincu de rejoindre l'AS ORANGE?
Pouvoir concilier le côté compétition en restant à un très bon niveau tout en profitant du côté convivial que propose le foot entreprise. Et bien sûr le fait que je ne change pas de stade pour les matchs par rapport à mon ancien club !!!
 
Comment différencies-tu le Football Entreprise du Football du dimanche ?
Le foot « du dimanche » est beaucoup plus contraignant en termes de temps et les enjeux sont tels que ça se ressent sur le climat des rencontres et sur le jeu proposé surtout dans la DH parisienne qui est très compliquée. Mais ça affute comme jamais l’esprit de compétition.
Le niveau du foot entreprise s’améliore sans cesse avec de plus en plus de joueurs qui viennent du dimanche. Gagner reste l’objectif prioritaire mais on évoque beaucoup plus la notion de plaisir. Les 3ème mi-temps permettent de retrouver l’équipe adverse dans une ambiance différente et beaucoup plus apaisée que celle du match et ça c’est vraiment top de pouvoir discuter avec l’adversaire dans ces moments-là.
 
yannickdessinecoleyannicmultitachesdessinQuel enfant étais tu à l'école ?
Bon élève qui aime bien amuser la galerie donc ça énervait les profs !
 
Quelle est ta principale qualité à la maison ?
La polyvalence ! ;-)
 
Et ton plus gros défaut au boulot ?
La volonté de vouloir faire trop de tâches en même temps. En voie d’amélioration !...
 
Quel est ton plat préféré ?
Un bon gigot d’agneau 
  
Quelle a été ta plus grosse boulette ?
Sur une frappe à ras de terre anodine, je me baisse pour prendre le ballon en pensant déjà à relancer. Sauf que je n’avais pas mis mon genou en sécurité et mes bras n’étaient pas serrés résultat… le ballon me passe entre les jambes et 1-0 pour l’adversaire sur un match que l’on perd 2-1 au final donc je l’avais mauvaise… Mais bon c’était il y a plusieurs années tout ça !
 
YlesappuisLe mot que tu détestes ?
Pu*%# !
 
As-tu gardé des contacts avec des joueurs ou coaches que tu as côtoyés par le passé?
Oui bien sûr.
Les coaches m’ont tous appris quelque chose (certains plus que d’autres) et pour ça je ne peux qu’être reconnaissant envers chacun et, si je les vois, je discute avec grand plaisir avec eux.
Au niveau des joueurs, je suis du genre à dire les choses comme je les ressens sans pour autant chercher à blesser ce qui fait que je conserve de bonnes relations avec tous les joueurs avec qui j’ai joué, sauf peut-être un ou deux énergumènes… haha !
 
Te souviens-tu de ton premier match officiel de football ?
1er match officiel non mais je me souviens de mon 1er match gardien. C’était à Châtillon sur le terrain rouge. On n’avait pas de gardien ce jour-là donc j’y ai été. C’était contre Clamart et on a pris…. 18-1 !!!
Mais j’avais fait des arrêts quand même ! Surtout j’avais pris du plaisir et depuis je n’ai pas lâché le poste.
 
 
 
 
MANDANBA4 YANNICKSORTIEAERIENNE
YHAUTEUR Ylespoings
 
Fais-nous partager un moment personnel fort que tu as vécu dans ton parcours footballistique, dans ou en dehors du terrain ?
Il y en a plusieurs : le « match de la montée » de DSR en DH avec le FC Issy. On doit absolument s’imposer à domicile contre Antony pour rester en tête du classement. On gagne 1-0 et penalty pour Antony à la 88ème minute. Je l’arrête et je vois tous mes coéquipiers me sauter dessus et me féliciter mais j’étais complètement en train de planer et puis il y avait un corner à suivre !
Il y a aussi le 32ème de finales de Coupe de France contre Brest même si je l’ai vécu du banc ou encore la montée historique du club en CFA2 ou on a dû batailler jusqu’à la dernière journée, et bien sûr le titre de Champion de France 2015 avec l’AS Orange. Ça en fait beaucoup !
 
Qu'est-ce qu'un bon dirigeant ?
Quelqu’un de dévoué qui bosse dans l’ombre et qui pense à chacun des détails pour le bien de son club.
 
MANDANBANILS2yannickmandaba9As-tu pensé, à un moment, devenir arbitre officiel?
Non pas spécialement. C’est tellement dur d’arbitrer. Quand on est joueur on n’en a pas assez conscience.
 
Quel est ton joueur passé ou en activité préféré ?
Zizou m’a fait vraiment vibrer ! Chez les gardiens, Gigi Buffon est un vrai modèle de longévité dans la performance c’est une référence au poste.
 
Ton mot préféré ?
Peace (Paix)
 
Plutôt bal musette ou soirée tecktonik ?
Bal musette bien sûr !
 
Un talent que tu n'as pas du tout ?
Bricolage 
 
YANNICKBALLON4 YANNICKBUT6
YANNICKPLONGE AEQUIPEORANGECOTE
YAPSAPYANNICK Yfinale2015 07
 

Qu-as-tu ressenti à l'issue de la victoire à Chambourcy?

Tellement de choses…

D’abord il faut rendre hommage à cette superbe équipe de Chambourcy.

Que ce soit le Président, le coach, le staff ou les joueurs, tous véhiculent une très belle image du foot entreprise et même du foot en général. Au-delà de ça niveau football, c’est un collectif complet très compétitif et les joueurs se trouvent parfaitement sur le terrain,  donc naturellement, c’est une grosse satisfaction de les avoir éliminés à ce stade de la compétition.

Y9Même si c’est une autre compétition et que c’était un autre moment dans la saison, personne n’avait oublié la claque du match aller en championnat. Pour des raisons professionnelles je n’ai pas pu faire le match retour en Janvier donc en tant que compétiteur, ce match était pour moi l’occasion rêvée de prendre une revanche.

 

Nous avions bien commencé ce match puis par la suite nous avions été absents au niveau de l’intensité en 1ère mi-temps et le score de 1-0 à la pause est très flatteur pour nous.

 

Par la suite nous avons retrouvé ce qui fait notre force, joué plus haut et logiquement égalisé.

 

Ce n’était pas du tout un match à sens unique loin de là, mais il faut reconnaître que Chambourcy a eu plus d’occasions nettes. Je suis quelqu’un de pragmatique, et jusqu’à preuve du contraire au football, on ne compte pas les occasions mais les buts. Donc on a su faire le dos rond et ne pas encaisser dans nos temps faibles et être tueurs quand il a fallu. Ces matchs couperets nécessitent bien sûr tout ce qui est technico-tactique et physique, mais plus encore une immense partie psychologique et en toute humilité, je pense que c’est sur ce point que nous faisons la différence.


Donc je ressens beaucoup de satisfaction d’avoir réalisé cet exploit en battant cette équipe sur son terrain (c’est un peu un Classico !) car nous sommes dans un nouveau cycle et c’est vraiment top d’avoir ce genre de vécu et de repères pour un groupe en construction très renouvelé à l’inter-saison.

 

 

 

Il y a aussi une énorme fierté de réaliser cette performance de parvenir pour la deuxième année consécutive à la finale de ce Championnat qui, d’année en année, devient de plus en plus relevé et c’est très positif pour le foot entreprise.

 

 

 

 

 

AFFICHEVIGNETTEYLEPESQUEUXTHIERRYComment vois-tu ce match contre NIKE en finale ?

C’est une autre paire de manches encore un très gros client!... On va affronter l’équipe Championne de Paris. Elle a battu Le Port du Havre et Chambourcy en une semaine donc pour ceux qui doutaient encore, cela nous prouve combien cette équipe a été régulière tout au long de cette saison et le super collectif qu’elle possède aussi bien en quantité qu’en qualité.

On s’est rencontré il y a peu de temps donc on se connaît, et on sait qu’ils ne sont pas là par hasard. Contre le Port du Havre, peu importe la physionomie de la rencontre, ils l’ont fait à l’extérieur donc ils sont costauds. Tout le monde parle de leur attaque mais ils ont également une défense de fer et un milieu solide. Je m’attends à un match de très haut niveau face à une très belle équipe.

Ils auront l’avantage de recevoir pour cette finale ce qui n’est pas négligeable et de notre côté on essaiera d’aller réaliser un nouvel exploit avec nos armes. Après sur une finale tout est possible donc on verra bien !

Les entraîneurs qui m’ont marqué :

Mention spéciale pour Thierry LEPESQUEUX (cf photo ci-contre) qui a été mon coach gardien pendant 9 ans et avec qui je n’ai pas arrêté de progresser. Il n’hésitait pas à me dire quand j’étais moins bon et chaque année il renouvelait ses séances pour me faire franchir des paliers. Comme il s’est occupé des gardiens à Créteil (National) et Ivry (CFA) il avait cette approche du haut niveau qui m’a énormément apporté. Aujourd’hui il est à Versailles et nous sommes restés très proches.

Antonio TAVARES : c’est un pro parmi les amateurs ! Il est très attentif à chacun des détails sur et en dehors du terrain et c’est un fin tacticien qui sait parfaitement tirer le maximum de son groupe et préparer chaque match comme il se doit. Cette année encore il remonte en DH avec un nouveau groupe et va jouer la finale de la coupe de Paris et cela ne m’étonne pas car il a vraiment la culture de la gagne et du résultat. Il est en grande partie responsable du fait que le FC Issy ait franchi un cap au niveau francilien.

Sinon je garde un très bon souvenir avec chacun d’eux : Pierre MBAPPE bien sûr avec qui on fait ce super doublé l’année passée qui est bien au-delà d’un simple entraîneur : c’est un vrai manager qui sent parfaitement son groupe. Philippe FONCEL (un sacré meneur d’hommes !), Mohammed TAZAMOUCHT (qui transmet sa rage sur le terrain), Christian PORNIN (mon formateur un vrai passionné !), Philippe ARNOULD.

Chez Les jeunes, l’entraîneur qui a toujours cru en moi-même quand j’étais à mes débuts de gardien en – de 11 ans c’est David COUJI. C’est un passionné du beau jeu qui a toujours tout donné pour le club de Châtillon et qui m’a appris les bases du sérieux et de la compétition. Il a certainement voulu me tuer quelques fois quand je me mettais de la boue sur le visage à la place d’arrêter les ballons et aujourd’hui encore, nous avons notre phrase à nous « On garde le cap ! » et on se comprend !

Si je devais dire les joueurs avec qui j’ai gardé le contact, la liste serait beaucoup trop longue !

EPSUYLONMICRODernière question : il parait que tu organises un tournoi chaque année, tu peux nous en dire plus ?

En effet avec des amis à Châtillon, nous avons créé en 2011 une association nommée EPSYLON que nous avons souhaité polyvalente.

L’objectif de l’association est d’interagir sur son environnement social en s’intéressant à différents pôles tels que : l’accès à la culture pour tous, le sport, les loisirs, l’éducation ou l’humanitaire.

Chaque année depuis 2000 en juin ou juillet, nous organisons à Châtillon un tournoi nommé EPSYLON WORLD CUP dans lequel 32 pays sont représentés sur une journée. L’idée de cette manifestation est de mettre en avant la diversité en France autour d’un élément fédérateur qui est le sport, et plus particulièrement le football.

Il s’agit d’un tournoi dans lequel les communautés qui composent la France d’aujourd’hui, se retrouvent et se défient entre elles au cours d’une Coupe du Monde. Entre 300 et 500 personnes sont présentes chaque édition.

YEPSYLONTRIBUNELa particularité de l’Epsylon World Cup est son concept unique de Coupe du Monde avec le décor, les animations, et l’esprit qui en découlent : une vraie Coupe du Monde quoi ! ;-)

La majeure partie des équipes est réellement originaire du pays qu’elle représente et souvent nous complétons avec 3 ou 4 équipes « mixtes ». Donc on retrouve sur un même stade des Uruguayens, des Brésiliens, des Chinois, des Russes, des Camerounais, des Géorgiens, des Sénégalais, etc… et tous les échanges entre les personnes redonnent vraiment envie de « kiffer » le football.

Cette année, le tournoi aura lieu le dimanche 10 Juillet et nous sommes déjà quasiment complet !

J’invite tous les amoureux du football à passer jeter un coup d’œil sur un événement qui vaut vraiment le détour et qui fait la fierté de notre association. (Stade Guy Môquet – 35, avenue Clément Perrière – 92320 Châtillon)

Un message à faire passer ?
C’est une saison de transition chez Orange avec beaucoup de changements et j’espère que malgré tout on réussira à la terminer de la meilleure des manières pour bien préparer l’année prochaine.
 
Go Spartiates, Go AS Orange et vive le foot entreprise !
 
Avant de conclure cet entretien, nous avons interrogé Pierre MBAPPE, son coach de la saison dernière et actuellement coordinateur sportif du club du CSSA SEDAN (National)
 

Pierre MBAPPE :

 ''Yannick, est un joueur qui aurait pu continuer à jouer en ligue, mais il a décidé de   rejoindre le foot Entreprise....et c'est tant mieux pour l'AS ORANGE.
Son poste, ajouté à son tempérament, font de lui un joueur à part de l'équipe, un des leaders de l'AS ORANGE.
 
Comme dirait l'autre : Pas de « bonne équipe sans bon gardien » 
 
Yannick possède une grosse force de caractère, avec moi il a parfois été battu, mais jamais abattu, il a une volonté farouche pour ne pas laisser pénétrer le ballon dans les buts..... A la notion de folie pour être gardien, il y ajoute : confiance en soi, réflexion et prise de décision....
 
Revenons sur la folie : ce gardien est fou :) je vous invite à participer au cri de victoire d'après match et vous comprendrez.
Yannick est un leader technique, un animateur, un ambianceur, dans toutes mes années de vestiaire je n'ai jamais vu ça..
 Au niveau amateur et professionnel, de la qualité des deux gardiens dépend souvent le résultat de la rencontre.
Charge à lui de faire aussi bien que lors de notre dernière finale.
 MERCI à lui pour nos temps partagés lors de mon passage à l'AS ORANGE, Yannick est l'un des bons gars du vestiaire.

 Enfin, avec un nom de famille comme le sien, il ne pouvait être que gardien de but :)''
CNJOIETRIBUNE CNLOUETTE
 

YMETRORERPENALTYLARGE

 
Yannick :
 
Vestiaires :
 
Yannick vu par …
 
Vestiaires :
 
 
 YOVESTIAIRE
 
YANNICKFACE
 
Yvictory
 
Photos extraites des sites :