Romarin BILLONG : ‘Aidons HANDISCOLE !’

  • Written by Daniel

billong

Ancien footballeur professionnel, né le 11 juin 1970, Romarin BILLONG a eu une carrière relativement longue. Passé par le Centre de Formation de l’Olympique Lyonnais (OL), formé en tant que milieu de terrain, il a évolué dans ce monde professionnel durant 13 saisons en tant que défenseur latéral.

billong3

billong03OL – 6 saisons 1989-1995– 108 matches – 5 buts  ( dont 4 matches en UEFA cup)
ASSE – 5 saisons (dont 3 en D2) 1995-2000 – 96 matches – 4 buts
AS Nancy Lorraine – 2 saisons 2000-2002 – 47 matches – 3 buts

Il fut également international Camerounais à 16 reprises entre 1997 et 1998, participant ainsi à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 1998 au Burkina Faso. Il a aussi fait partie de la sélection du CAMEROUN qui a disputé les éliminatoires de la Coupe du monde 1998 sans pouvoir prendre part au tournoi final en France , pour cause de blessure.

BILLONG_sgIl a arrêté sa carrière professionnelle en 2002 et intégré une grande école parisienne (ESCP EUROPE). Devenu Banquier Privé Senior au sein d’une grande banque parisienne, il s'occupe d'une clientèle fortunée dont quelques footballeurs pros et autres sportifs de haut niveau.

Son frère Silas BILLONG, né en 1974, qui sera peut-être des nôtres, est également un ancien joueur pro de Ligue 2 et National (Mulhouse, La Roche sur Yon, Rodez, Reims, Brest). Silas passe actuellement ses diplômes d’entraîneur de football (DEF) et s'est également reconverti comme arbitre. Une trajectoire rare dans le foot français : il officie actuellement en National et CFA en tant qu’arbitre principal et est régulièrement appelé comme 4ème arbitre en Ligue 1.

Billong4« Quand j’ai été contacté par l’AS ORANGE pour participer à ce match de bienfaisance, je n’ai pas hésité une seule seconde afin de montrer ma solidarité à l’association HANDISCOLE. A l’heure actuelle où le lien social se distend, où la différence n’est pas valorisée dans nos sociétés, bien au contraire, il est appréciable de voir que des associations comme HANDISCOLE luttent encore activement contre l’exclusion et permettent à des enfants d’avoir accès à une éducation et un enseignement de qualité. Bien évidemment, comme bon nombre d’associations, HANDISCOLE manque de moyens financiers et matériels pour atteindre ses objectifs et compte énormément sur les dons. Il n’est jamais trop tard pour se mettre aux côtés de gens de bonne volonté ! Alors, aidons HANDISCOLE mais surtout aidons ces enfants en grande difficulté. »

Romarin BILLONG