ORANGE PASSION Euro Cup : les Moldaves confirment à Bratislava

  • Written by Daniel

B GROUPE FIN

Après leur belle et logique victoire l’an dernier à Bucarest face aux mêmes roumains d’ORANGE Romania, les Moldaves, pourtant handicapés par la blessure au genou de leur stratège Petru CHIRCA, ont trouvé un nouveau leader et superbe joueur qui leur a permis de repartir avec l’ORANGE PASSION Euro Cup en poche, un trophée qu’ils avaient rapporté, gravé,  de leur capitale, Chișinău, et qui a donc pris le chemin du retour vers la Moldavie.

CARTE EUROPE

B ALEXANDRU AVEC COUPEB PITEL2Il s’agit d’Alexandru PITEL (cf photo ci-contre) qui, par sa technique et sa vivacité, a survolé les débats permettant à son équipe d’inscrire trois buts en finale à de valeureux roumains qui avaient réussi à revenir à 1-1 avant de s’incliner logiquement (1-3). (cf vidéo du premier but d’Alexandru en finale)

Chez ORANGE Moldavia, Alexandru est chargé de la coordination du multimédia, un rôle qu’il occupe aussi au sein de son équipe de football, coordonnant avec facilité, tel un métronome, le jeu et offrant ses qualités techniques au service du collectif.

Il a été élu ‘’meilleur joueur du Tournoi’’ par le jury.
Le meilleur  gardien du Tournoi a aussi été désigné : il s’agit du gardien slovaque Miro (cf photo ci-dessous) dont la présence a été pour beaucoup dans le bon parcours d’ORANGE SLOVAKIA.

 

B CHRICA

Petru CHIRCA

B GOAL SLOVAQUE
B GARDIEN SLOVAQUE B MOLDAVES AVEC COUPE

UKPour la troisième place du Tournoi, les Londoniens de Tjeu LEATOMU (cf photo ci-contre), équipe dans laquelle la diversité n’est pas un vain mot (un anglais d’origine moluquoise, un écossais, un ivoirien, un hollandais – le péruvien et le polonais n’avaient pas pu se libérer), ont été logiquement battus (1-3) par leurs hôtes slovaques, l’effectif anglais, pourtant techniquement de qualité n’étant pas suffisamment étoffé en nombre pour leur permettre d’accrocher le bronze.

Les absences conjuguées de Vincent et Allan leur ont sans doute coûté cette sur place sur le podium.
On peut cependant indiquer que, concernant la 3ème place et donc le bronze, les Slovaques avaient une longueur d’avance, ce métal se retrouvant dans de nombreuses rues de Bratislava, la capitale, sous la forme de statues originales voire ironiques quelquefois, que l’on découvre çà et là au détour d’une rue. (cf photo ci-dessous).

 

B BRONZE EGOUT B BRONZE POSTE BOITE

LANNION

ORANGE Lannion

SLOVAKIA

ORANGE Slovakia

ROUMANIE

ORANGE Romania

 

FRANCE PARIS

ORANGE Urban Issy les Moulineaux

B LANNION FAIMPour la cinquième place, les bretons de Lannion, affamés de victoire (cf photo), profitaient d’un GROS manque de concentration initial des Parisiens pour mener largement à la pause.

Après les citrons, ORANGE Paris réagissait et se remettait sur les bons rails, mais le bon wagon et l’entrée triomphante en gare restait cependant au bénéfice des Lannionnais volontaires et plus frais (plus jeunes diront certains aigris) à ce stade du tournoi (3-4).

Avant d’en arriver là, les orangistes d’Issy-les-Moulineaux, dans la poule A, avaient effectué un parcours plus qu’honorable résistant bien aux techniciens moldaves (2-6), s’offrant même le titre honorifique de ‘’seule équipe à avoir réussi à marquer deux buts à la Moldavie’’.

On se console comme on peut !

 

B BUT FLEURY

B EGALISATION SLOVAQUE FRANCE

Egalisation slovaque face aux parisiens

B FLEURY HYPNOTISE B FRANCE ACTION
B FRANCE BANC RIEUR B FRANCE CHARLY
B FRANCE CORDIER B FRANCE CORDIER 2
B FRANCE CORDIER PARTERRE B FRANCE ISSA
B FRANCE LEPAGE B FRANCE LIONEL

 

B PLAQUE IMMATLe match nul obtenu, lors du 2ème tour, contre les Slovaques (1-1), grâce  à une pépite de Lionel MORAND, avait maintenu le suspense mais ces derniers, qui ne s’inclinaient que (0-3) face aux Moldaves, barraient ainsi la route des demi-finales, pour un tout petit but, aux urbanistes français désappointés mais fair-play.

Au sujet du match nul équitable entre les français et les slovaques, le moldave Petru CHIRCA a rendu un bel hommage aux joueurs d’Issy-les-Moulineaux en les complimentant d’un sincère ‘’good job’’.

LA FINALE

B FINALE 1 B FINALE ACTION
B FINALE ACTION 2 B FINALE ACTION 3
B ACTION GOAL ROMANIA B FINALE VAINQUEUR
B BETISIER MUR B COUPE BARBABA

 

Classement final :

  1. ORANGE Moldavia
  2. ORANGE Romania
  3. ORANGE Slovakia
  4. ORANGE UK
  5. ORANGE France Lannion
  6. ORANGE France Issy-les-Moulineaux 

B REMISE COUPE 1Ce tournoi ORANGE PASSION Euro Cup, qui en était à sa 5ème édition (après Londres, Madrid, Barcelone et Bucarest en 2012) est encore monté d’un cran au niveau du  nombre de pays représentés (5 au lieu de 4 en 2012) mais surtout au niveau de la convivialité et du plaisir de se retrouver.

Même si l’anglais, langage historiquement et regrettablement mal répandu en France, pouvait se dresser comme un obstacle rédhibitoire, il n’en a rien été et le sens français de la communication a fait le reste.

Cette édition, portée par Lionel MORAND et son entité (Orange/ IMT/ OLN/ CNC/ NCA/ A2M),  et surtout grâce au process ORANGE PASSION dont il faut saluer l’intérêt grandisssant, a rassemblé une soixantaine de joueurs dans un pays ou la marque ORANGE est très dynamique.

ORANGE Slovakia vient d’ailleurs de lancer, le 13 septembre dernier, « Orange pre rodinu », une offre destinée aux familles.
tothPeter TOTH (Orange/ EUROPE/ SLOVAKIA/ C-B/ CA), qui était chargé d’organiser cet événement sportif, sur place, peut être félicité et fier du ‘’boulot’’ accompli.(cf photo)


Rappelons, pour le côté administratif, que tous les participants prennent personnellement en charge leur transport, leur hébergement et certains repas. 

B BLESSE LANNIONDepuis cinq ans, des liens forts se sont tissés entre tous ces joueurs venus d’horizons différents. Les Lannionnais, néophytes dans cette compétition et enchantés d’y avoir été conviés, ont déjà formé leur équipe pour la prochaine édition et programmé une préparation spéciale pour améliorer leur classement 2013.


Bémol quand même pour les bretons car un de leurs joueurs, dont nous tairons le nom (cf photo), hésite encore, en raison d’une douleur à la cheville venue d’on ne sait où et disparue on ne sait où dès le soir même alors que l’hôpital de Bratislava avait été mis en état d’alerte.

 

Il se murmure, en banlieue de Caouënnec-Lanvézéac, près de Tonquédec, que la ville de Bratislava aurait transmis une demande pressante de jumelage avec …Lourdes.Mais ne nous égarons pas !

B FINALE SUPPORTERES LANNION
Sous un miraculeux soleil radieux, Bratislava, capitale de la Slovaquie depuis 1993 et connue auparavant sous le nom de Presbourg, a accueilli les délégations (des cinq pays) d’origines géographiques très différentes. Tous les participants ont ainsi pu se rencontrer, discuter de leur environnement, de leur boulot (un peu) ou de leur pays (beaucoup).

B FAIR PLAY B FAIR PLAY
B FAIR PLAY 1 B FAIR PLAY 2


Pour les avides de culture, sachez que la ville de Bratislava, avec ses 500 000 habitants, est traversée par le Danube, deuxième plus long fleuve d’Europe. Quelques frenchies mélomanes et valseurs ont essayé, en toute fin de soirée, de lui trouver quelques reflets bleus, mais sans succès.

B CHARLY NAPOLEONB NAPOLEONIl faut aussi savoir que Napoléon, notre corsico boy chevauchant, n’est pas particulièrement une idole pour les bratislaviens, lui qui fût un assaillant et démolisseur de la ville au moment de sa victoire à Austerlitz, champ de bataille  situé à quelques dizaines de kilomètres à l’ouest.

Son buste, représentation qui ne semble pas à son avantage, est d’ailleurs présent au coeur de la vieille ville de Bratislava (cf photos). On le découvre en effet dans une position qui incite plutôt au coup de botte arrière qu’à une caresse affectueuse… A vous de juger !


marek hamsikCôté football, malgré les apparences, le joueur le plus connu ne joue pas en Crête (cf photo ci-contre) mais à Naples. Il s’agit de Marec Hamšik.
Autre personnage célèbre lié musicalement à la ville de Bratislava : Franz LISZT, illustre compositeur et beau-père de WAGNER (pas le footballeur brésilien mais le compositeur allemand), y joua à l’âge de 9 ans sans fausse note.

B KAKEMONO ORANGEComme les fans de Franz, les participants de cette 5ème édition de l’ORANGE PASSION Europa Cup ont apprécié la mise en musique parfaitement allegro du week-end par les organisateurs, sans fausse note ni couac, les repas collectifs ayant permis d’étoffer encore un peu plus les relations amicales déjà existantes entre les délégations des cinq pays.

Tous ont déjà évoqué la prochaine édition de l’automne 2014, citant des pays dans lesquels ORANGE est bien présent et des villes qui pourraient accueillir cet évènement : Chișinău, capitale de la  Moldavie ou Cracovie, magnifique cité du sud de la Pologne. 

Réponse : dans les prochains mois

B MONUMENT 1 B MONUMENT 2
B MONUMENT 3 B MONUMENT 4 MAIN PLACE
B MONUMENT 5 B MONUMENT 6 GRAFITIS
B MONUMENT 7 PONT B MONUMENT 8 COUCHER DE SOLEIL DANUBE
B MONUMENT 9 CHATEAU B MONUMENT 10
B MONUMENT 11 CHATEAU B BAR TISLAVA

 Après ces quelques éléments culturels, le décors planté, et cette transition toute trouvée, bien qu’un peu lointaine dans le texte, sur BONAPARTE, parlons un tantinet du séjour de la colonie urbaniste isséenne, qui après avoir choisi un bon appart dans Bratislava a pu découvrir, principalement le dimanche, tous les aspects de cette capitale : le Danube, le château, la vieille ville, ses petites ruelles et sa jolie place Hlavne Namestie (une sorte de  ‘’Main Square’’), les statues en bronze, le nouveau quartier EUROVEA en borde Danube et bien d’autres choses encore mais plus gustatives.(cf photos ci-dessus)

Outre les traditionnels potins de Charly que vous retrouverez en fin de compte-rendu, il s’est passé quelques petites saynètes qui auraient fait sourire certains humoristes en mal d’inspiration. 

Mal aux pat(t)es
Dans le top 5 des meilleurs gags du week-end, Fanfan FLEURY remporte, sans contestation, la palme d’or.
Ni le public, ni les joueurs du match contre les slovaques n’ont en effet compris ce qui se passait lorsque Fanfan s’est subitement affaissé sur le sol, le visage tordu de douleur suite à une frappe pourtant anodine slovaque.
Fort heureusement, la panique sur le banc isséen, traduite par des regards forcément inquiets, laissait rapidement place à des fous rires  bien fleuris, voire moqueries, quand les témoins du drame ont compris qu’une simple crampe, au bout de 2mn47s de jeu, venait tout bonnement d’assaillir le mollet du gentil Fanfan.
Courageux, Fanfan s’est cramponné et s’est vite remis. Il a d’ailleurs effectué un tournoi exemplaire. 
Pour un gardien de but, le fait d’avoir une crampe au bout de si peu de temps de jeu dans un match de football devrait incontestablement faire la une du LIVRE DES RECORDS.(cf photos ci-dessous)

B FLEURY F B STATUE CRAMPE FANFAN

Nous conclurons le dossier Fanfan en lui confirmant que les antipastis ne sont pas des gourmets ignares qui n’aiment pas les pâtes. Outre ces potins médical et culinaire, la troupe francilienne baptisée ‘’gériatrique’’ par quelques jeunes sans expérience, a traversé ce week-end des 28 et 29 Septembre, dans le plaisir collectif le plus complet.
Lionel, pour nous avoir narré toute sa biographie, en a été l’un des principaux contributeurs. 

lionelLionel le boulimique
Footballeur buteur à Bratislava, professeur émérite de salsa à Paris, ancien handballeur de haut niveau dans un club de Banlieue parisienne, 10secondes4 aux 100 mètres sur piste, fils d’un ancien gardien de but professionnel du mythique NIMES OLYMPIQUE, devenu chauffeur d’Antoine BLONDIN (romancier, journaliste et chroniqueur célèbre du Tour de France) et enfin et surtout, ancien patineur artistique à la patinoire Pailleron dans le 19ème, activité qu’il délaissa à l’âge de 14 ans (pour une sombre histoire de télésiège) pour glisser vers d’autres horizons sportifs tout en gardant toujours cet esprit ‘’glace’’ ou plutôt ‘’ glaçons’’ rétorqueront certains adeptes du Clan Campbell.    

 

 

Glace : les boules !
Devant sa folle insistance nostalgique à vouloir rechausser les patins dans un pays où le hockey sur glace est, il est vrai, le sport roi, nous avons été contraints de l’enfermer derrière les grilles.(cf photo ci-dessous)  

B LIONEL GRILLE ALCATRAZ B CHIENS

Le meilleur ami de l’OM
Lionel, l’homme qui fait avancer la médecine,  possède donc plusieurs cordes à son arc ou plusieurs boules à son boulier, la plus surprenante étant la suivante : il est comportementaliste canin. Mais il n’était pas le seul à Bratislava à connaître sur le bout des griffes, toutes les subtilités des quadrupèdes, ces meilleurs amis de l’homme. Didier AUF, grand supporter du PSG anti-OM, jappant à ses côtés lors d’un repas final au bord du Danube, lui a tenu la truffe (dragée pour les bipèdes) haute en lui expliquant, gestes à l’appui, comment les croisements de races de chiens s’effectuent (cf photo ci-dessus) 

Bougon
Grognon car privé de goulash, un plat typique hongrois qu’il s’était pourtant promis de goûter avant son départ en Tha
ïlande, Didier devra se montrer prudent en Asie, s’il loue une voiture avec un assistant d’aide à la conduite : attention de bien penser à demander à l’agence de location un système COYOTE plutôt que COBAYE. Sous peine de se retrouver au fond d’un laboratoire de recherche Thaïlandais !

PARAPLUIE AUFA l’eau ! Non mais à l’eau, quoi !
Sans parler de la saison des pluies en Thaïlande qu’il devra subir surtout s’il persiste à acheter des parapluies à 5 euros et de trop bonne qualité. (cf photo ci-contre)


B FETE D ELA BIEREFaites de la bière
Si les joueurs isséens n’ont battu personne lors du tournoi, la fête de la bière a fait mieux et a battu son plein lors de ce week-end à Bratislava.

Mais les parisiens n’y ont fait qu’un passage discret au milieu de slovaques plus concernés.

Ils ont quand même pris le temps d’étudier la méthode de fabrication artisanale de ce breuvage qu’ils apprécient mais avec modération.

 

 

B ISSA PLANECa plane pour moi
Comme aimait à le répéter le chanteur belge, Plastic BERTRAND, de son vrai nom Roger Marie François Jouret :‘’ça plane pour moi’’.

Issa SENE a tenté de s’inspirer du poète pour faire décoller sa musculature saillante.

Son échauffement, à base d’envolées et de vrilles latérales, n’a pas été suffisant pour emmener son équipe en demi-finale.(cf photo)

Déjeuner sur l’herbe
C’est dans un petit estaminet d’obédience bio, qui aurait bien plu aux adhérents de EELV, que la troupe a pris son petit déjeuner du dimanche matin : croissant, café et jus d’orange bio, le tout au singulier.

Michel P et Yves T en ont apprécié même s’ils auraient bien aimé pouvoir doubler les doses (cf photos ci-dessous)

Vivement l’année prochaine !

 

B FAIM MICHEL P B FAIM YVES
   

 Les potins de Charly DI STEFANO

Dès l'arrivée à Beauvais, Alain nous montre, du doigt, le stade d'Amiens. Ses connaissances géographiques s'arrêtent elles à la Bretagne ?

Didier nous a appris qu' en allemand sont nom de famille signifiait Hâbleur, soit quelqu’un qui parle exagérément. En tant qu'ancien commercial, vendeur de GILLETTE, il devait assez vite raser ses clients !

Yves est arrivé très inquiet à l'Aéroport de Beauvais. En effet, ses compères de voiture lui disaient que sa valise ne passerait pas dans le gabarit réglementaire de RYAN AIR. En fait c'est lui qui avait la plus petite. A remarquer qu'il n'avait pas pris son pyjama du dernier URBAN.

Didier a acheté un nouveau sac de voyage. Le précédent lui avait duré quand même 20 ans. Donc un très bon investissement !  

Nous avons failli perdre un élément de notre groupe sur un passage clouté. Heureusement le cri salvateur que poussa Lionel pour l'arrêter juste à temps lui a évité de croiser, de très près, la route d'un bus qui roulait à vive allure. Le rescapé a promis de payer une bière à son sauveteur anglo-guadeloupéen. Il fallait effectivement mieux cela qu'une mise en bière !

B BARBARA MICHEL P B BIERE DANUBE
B COW BOYS DANUBE B FRANCE ACTION
B FRANCE PATRICK B FRANCE PERPIGNAA
B FRANCE REMI B FRANCE TREDAN

Au cours de notre match contre les slovaques, nous avons assisté à un événement unique pour un gardien de but : François FLEURY a souffert d'une crampe !
De mémoire de footballeur, nous n'avions jamais vu cela et ce n'est pourtant pas faute d’avoir assisté à toutes les compétitions : Coupe du monde, Championnat d'Europe, Championnats nationaux, championnats et coupes Entreprise, Coupe de Paris, Coupe Robert, Challenge Davezac. Nous pouvons t'annoncer, François, que tu es officiellement rentré  dans le Livre ou bottin mondial des Records. Félicitations !

B SLOVAQUES ATTENTIFSAu cours de l'échauffement, François CORDIER a tenté une roulette qui a failli le mettre sur les fesses. Il s'est rétabli miraculeusement en jurant qu'il ne la tenterait plus jamais car ce n'était plus de son âge !

Trois quarts d'heure pour servir à 10 personnes un café, un croissant et un jus d'orange. C'est le record d'une gentille serveuse de Bratislava mal réveillée.

Yves s'est transformé en pacificateur au cours de ce week-end. Et il a eu beaucoup de difficultés pour gérer Didier, en particulier le dernier jour, un jour traditionnellement mal vécu par l'alsacien de Clamart. On ne sait toujours pas pourquoi !

Le record de prix pour utiliser une ''pissotière'' vient de tomber : 0,80 euro, tarif royal appliqué au Château de Bratislava. En comparaison, le verre de 25 cl de bière n'est qu'à 0,95 euro. A chacun d'adapter sa stratégie devant ces deux chiffres.

B FETE DE LA BIEREMichel PERPIGNAA et Yves ont l'habitude d'effectuer un petit footing tous les dimanches matin dans la forêt de Meudon.

Pour ne pas changer leurs habitudes, nous les voyons, sur la photo jointe, s'enfoncer dans la forêt de Bratislava.

A noter que Yves, qui n'avait pas mis pour l'occasion son fameux pyjama, avait activé la touche inconnue OFC Justice (ne peuvent comprendre que les participants du dernier URBAN)  

 

 

B GROUPE DS ESCALIER B RESTO SAMEDI LUNCH  MIDI
B RUE TRAMWAY B FRENCHIES EN VILLE

B LARGE ACTION FINALE

MOLDAVIE

ORANGE Moldavia

B GROUPE EFFECTIF GLOBAL

Photos extraites de :
http://www1.skysports.com/news/12040/8711375/
http://www.nozio.fr/europe/france/c%C3%B4te_d_azur/nice/evenements/coupe_internationale_de_patinage_artistique.htm