URBAN en Moldavie : quel accueil !

  • Written by Daniel
fairplay2
 
En premier lieu, un grand MERCI à Ludmila, Adriana, Ghenadie (cf photos ci-dessous) et à tous ceux qui ont contribué à la pleine réussite de ce week-end !
La Moldavie ne possède pas de Tour  Eiffel ni de Château de Versailles, encore moins de Pyramides mais l'accueil et la gentillesse des habitants sont à eux seuls un magnifique monument qui mérite le détour.
 
ORGANISATERUS3 CMOFEMIINEMOLDAVE
ORGANISATEURSPERPIGNAAADANIEL  CARTE
 
Coincée entre sa cousine la Roumanie et la tiraillée Ukraine, la Moldavie à l'histoire tourmentée, compte environ 4 Millions d'habitants principalement installés dans la capitale Chisinau (700 000) ou à Tiraspol (200 000), en Transnistrie, région sous contrôle russe.
Pour l'anecdote, le club du Sheriff Tiraspol, qui compte 8 brésiliens dans son effectif, avait été éliminé par Marseille de la LIGUE EUROPA en 2013 (1-2 et 0-0). 
 
FRANCEDRAPEAUMOLDAVELa Moldavie compte environ 3,5 millions moldaves, 400 000 russes et un peu plus de 100 000 gagaouzes, turcs ayant émigré en Moldavie au 19ème siècle.
Le nom de la capitale s'écrit de la façon suivante : Chişinău (prononcez Kisinau). Les moldaves ainsi codent !
Née au milieu du 15ème siècle, la ville de Chişinău est bâtie, comme Rome, sur sept collines et dans un pays en pleine transformation, la capitale accueille des grandes entreprises telles que LAFARGE, la SOCIETE GENERALE ou ORANGE dans le domaine des télécommunications. Notre marque ORANGE est donc bien présente et le partenariat actif qui la lie à la Fédération Moldave de Football montre, par exemple à travers le football, son souhait de contribuer au développement du pays.
 
Et puis surtout, il y a ce don précieux qu'ont les moldaves : celui de l’hospitalité avec laquelle ils traitent les étrangers. Chaleureux, accueillants, les moldaves nous l'ont montré durant le séjour que nous avons passé dans ce pays que nous ne connaissions pas pour la plupart d'entre nous.
 

MUSEE6Les relations amicales que de nombreux participants roumains, slovaques, anglais, français avaient déjà  tissées lors des précédentes éditions ont encore été renforcées après ce Tournoi.
 
 
Les équipes d'ORANGE Arménie et ORANGE Pologne qui étaient proches d'une participation mais qui avaient dû décliner, savent désormais ce qu'il leur reste à faire en 2015 : participer en présentant une équipe ! 
 
 --------------------------------------------------
 
FRANCEEQUIPELe groupe ORANGE France, URBAN pour les intimes, était engagé, comme depuis 6 ans, dans ce tournoi pour bien y figurer et pour porter haut les couleurs tricolores. Finalistes deux fois dont une lors de la première édition à Londres en 2009 (cette belle performance s'explique par le fait …...qu'il n'y avait que deux équipes présentesJ) les français urbanistes de l'AS ORANGE semblaient bien préparés et prêts à relever le défi.
 
Ce tournoi, qui en était à sa 6ème édition, était organisé par l'intermédiaire du process interne ORANGE PASSION qui soutient les collaborateurs du Groupe ORANGE qui souhaitent mettre en place des événements caritatifs, solidaires ou favorisant le lien social dans l'entreprise.
 
François FLEURY portait le dossier mais un problème récent de santé l'a empêché de se déplacer en Moldavie.C'est la raison pour laquelle le groupe URBAN France n'avait pas de gardien de but et a dû recourir aux prêts gratuits et express des gardiens anglais et slovaque.  
L'AS ORANGE était partie prenante, en liaison avec ORANGE PASSION et les organisateurs moldaves, dans l'organisation et le traitement administratif du dossier.
 
 
PREMIER JOUR
 
Après un transfert sans turbulence entre la Porte Maillot et l'aéroport de Beauvais, nos représentants, le grand âge aidant, filaient directement au cabinet d'aisance pour soulager le principal organe de leur système urinaire.
Après ces formalités et celles de l'enregistrement, au cours duquel Patrick M fût contraint de regrouper ces innombrables parfums dans un sac plastique réglementaire, la troupe investissait l'avion d'AIR MOLDOVA, une compagnie née en 1993 et dont les hôtesses arboraient de superbes costumes rouges comme la couleur du visage de Didier lors du décollage.
Après un voyage de trois heures sans histoires, mêmes drôles, le pilote, du haut de sa carlingue, posait son instrument en douceur sur le tarmac moldave.
Pas le temps d'apprécier la douce température extérieure que deux charmantes accompagnatrices affrétées par l'organisation, nous accueillaient agitant coquettement un panneau ''ORANGE FRANCE''.
 
Le transfert jusqu'à l'hôtel, loin de 10 km, nous donnait l'occasion de découvrir la banlieue et les avenues très arborées de Chisinau. La répartition des chambres ayant été faites soit familialement, soit sur des critères de ronflages partagés et équilibrés, soit par affinités historiques, les huit gladiateurs (Lionel, retardé à l'insu de son plein gré par le RER, et François n'ayant pas encore rejoint le groupe) pouvaient entrer dans l'arène, c'est à dire dans un petit restaurant typique du parc municipal jouxtant l'hôtel pour se restaurer. Il est vrai que les 3 boulettes et le verre d'eau d'AIR MOLDOVA, pris à la verticale de Bratislava, étaient déjà bien loin.
 
Au menu des Mititei (prononcez MITCH. Allez savoir pourquoi !) sorte de saucisses en vrac accompagnées de légumes, frites et d'une boisson obtenue par transformation de matières amylacées par voies enzymatiques et microbiologiques. Une boisson, pour vous aider, que les Belges et les Munichois apprécient et à consommer avec modération et ses copains.
 

MITCH

Mitch

20141009 143859

SIDALIECREVISSES

Avant

ECREVISSESDIDIER

      Après

   
 
Après ce ragaillardissement bien mérité, retour à l'hôtel pour le premier rendez-vous du week-end : le match de l'EURO 2016 MOLDAVIE vs AUTRICHE pour lequel les organisateurs d'ORANGE MOLDAVIA nous avaient invités ainsi que tous les joueurs de toutes les délégations.
 
PERPIGHNAAPetit stade de 10 000 places totalement flocké ORANGE, l'enceinte ZIMBRU, du nom du club qui l'utilise, accueillait ce match entre des moldaves battus au Montenegro (0-2) et l'Autriche tenue en échec par la Suede (1-1), lors de la première journée.
Ambiance bon enfant autour et dans le stade avec une curiosité à noter : l'entrée d'un gros contingent de supporters moldaves autorisés à s'installer dans les tribunes après ¼ d'heure de jeu, mais à un tarif préférentiel. Les plus malins étant restés dans les tours d'habitation qui dominent le stade. Mais avec le risque de ne voir, selon leur étage, l'autrichien David ALABA (Bayern de Munich) aussi petit qu'un radis rouge de la couleur du maillot autrichien.
 
Après l'ouverture du score sur penalty par le capitaine ALABA du haut de ses 22 ans, les moldaves reprenaient leurs esprits et égalisaient de façon lusitanienne et compensatoire....sur penalty peu avant la mi-temps atteinte sur ce score logique de 1-1.
Sans doute malmenés par leur coach suisse en avalant leurs citrons, les autrichiens montraient de meilleures dispositions après la pause mais l'entrée du vif et technique Martin HARNIK (VFB Stuttgart) ne débloquait pas la situation. Il fallait un bon coup de tête de l'ancien joueur de Porto, Marc JANKO pour donnait un avantage précieux et définitif aux visiteurs. Il est vrai que JANKO, qui culmine à 1,96m, possède quelques arguments d'altitude. A noter aussi que ce dernier devait être expulsé à dix minutes de la fin, laissant son équipe à dix souffrir pour garder ce bon résultat. Bon résultat, voire excellent résultat  quand on sait que les moldaves allaient revenir de Russie avec le point du match de nul trois jours plus tard (1-1).
Après une dernière OLA parfaitement maîtrisée par Didier, Charly et Michel, nous regagnions le minibus et notre hôtel tard dans la nuit, le match ayant débuté à 21h45.
 
NDLR culturel : pour flamber lors du prochain match de l'AS ORANGE au stade Jean Bouin,  voici quelques informations :
Une douzaine de personnes en moyenne sont nécessaires pour lancer une ola.
 Elle part généralement en sens horaire. Sa vitesse moyenne est de 12 mètres par seconde, soit 22 sièges par seconde et sa largeur est en moyenne de 15 sièges.
PS : pour le match de Jean Bouin, il est conseillé de diviser ces chiffres par 10 !
 
EURO 2016 : MOLDAVIE vs AUTRICHE
 
HYMNE ALABACOUPFRANC
VENTEMOLDAVESTADE FRANCOISUPPORTERSAUTRICHE
MATCH1 MATCHJOIEAUTRICHE
ORANGEPARTENAIREFMF SUPPORTRESAUTRICHE
 
 
DEUXIEME JOUR
 
Quartier presque libre en ce vendredi très ensoleillé. Décidés à se préparer sophrologiquement et physiquement, les français, sans François resté bosser son marketing à l'hôtel, avaient décidé de rester groupés.
 
LEPAGE6Tombant par hasard sur le siège de la Fédération Moldave de Football, ils tentaient de pénétrer dans le hall d'entrée.
 
Bien reçus, à leur grande surprise, par une charmante et très communicante collaboratrice, ils se permettaient même le luxe de faire une photo collective avec cette dernière et avec Georghe, un ancien grand joueur de Moldavie reconverti en agent d'accueil des lieux.
Pas facile d'imaginer Fabien BARTHEZ ou Patrice EVRA agents de l'accueil téléphonique de la FFF.
 
 
 
Pour notre culture footballistique, on apprenait aussi que le football féminin moldave s'arrête aux compétitions de jeunes et qu'il n'exsite pas d'équipes féminines séniors en Moldavie ni de Sélection nationale.
 
FEDERATIONDEHORS

GEORGHE

   Le groupe avec Georghe dans l'accueil de la FMF

 
idyllecharlyperpignaaAprès cette visite surprise et très pédagogique, Michel PERPIGNAA, en parfait organisateur (Avec Michel PERPIGNAA, zéro bla bla, zéro tracas !) conduisait les 8 autres touristes à la Cathédrale dans laquelle un mariage était justement célebré.
 
Visite évidemment discrète pour ne pas perturber cette nouvelle union d'un bien joli couple.(cf photo ci-contre)
 
La suite de la matinée voyait les urbanistes visiter le centre ville historique, un jeu d'échecs comme il en existe plusieurs dans la ville, et traverser la place principale envahie par des véhicules scolaires et des DUSTER offerts par le Premier Ministre roumain, présent l'après-midi pour une remise officielle.(cf photos ci-dessous)
 
 
 
 
 

CAMIOELEVI

Les camions en attendant les DUSTER

CATHEDRALE
FRANCEALADECATHEDRALE CATHEDRALE2
ENFANTECHEC

MARIAGE

   Le vrai mariage dans la cathédrale

 
 Toujours frais comme des gardons, les lurons se dirigeaient vers le temps fort de la journée.
 
FRANCEVELOGROUYPEUne premenade en vélo ayant fait en effet l'unanimité, le peloton prenaient le chemin du lac du Parc Dendrologic situé à quelques centaines de métres de l'hôtel.
 
Faisait fi des problèmes de genou pour Alain, de dos pour Daniel et Patrick ou de coude pour Charly, nos footeux allaient à la selle pour un tour de lac pédalant, vivifiant et bien sympathique.
 
En cours de route Sidali se permettait même le luxe de pêcher quelques écrevisses pour le plus grand bonheur des papilles de Didier. (cf photos ci-dessus)
 
 
 
 
URBAN à vélo
 
VELOLIONEL VELOGROUPEFRANCE
 
Sur la route du retour, une rencontre bien surprenante avec le Ballon d'or 1987, nous attendait devant l'hôtel SAVOY. Les potins de Charly, ci-dessous, vous en parlent en détails !). 
 
SIDALI2SIDALIVAprès l'effort sur la pédale, place au réconfort gustatif.
Le sportif aime les pates et le restaurant choisi par Didier s'annonçait prometteur.
 
Alors que tous les protagonistes s'affairaient à essuyer les dernières miettes de leur assiette, Sidali, patient, attendait !.
 
 
 
Une demi-heure plus tard, Sidali, un peu moins patient, s'étonnait auprès du serveur de la non-livrasion de ses pates à la carbonara !.
 
Un serveur lui annonça 3 minutes, un deuxième rectifia poliment pour promettre 5 minutes de retard.

 

AUFNBAprès une petite sieste pour les plus meurtris (cf photo ci-contre) et une dernière balade pour ceux qui tentaient d'honorer la promesse faite à leurs épouses de rapporter un cadeau consistant et féminin de ce week-end, toutes les équipes se retrouvaient devant l'hôtel pour un transfert vers un lieu de restauration tout proche de la région de Transnistrie.
 
Cette région qui appartient pourtant à la Moldavie ne s'atteint qu'après un passage à un poste de garde russe et un paiement de péage.
Sorte d'enclave russe, elle est située le long de la frontière Ukrainienne et a tristement fait l'objet, par le passé, et pour faire court, de nombreux tiraillements géographiques, culturels, militaires mais aussi dûs à des motifs liés aux intérêts économiques.
 
Retour à Chisinau en fin de soirée pour une nuit de repos bien méritée.
 
TROISIEME JOUR
 
CHARLYOM6Après une prise de vitamines ou de potassium lors du déjeuner matinal, nous retrouvons nos frenchies dans le minibus qui les conduit au stade. Les rires de la veille ont fait place à la concentration.
 
Les visages sont tendus, les mains sont moites, les pieds sont évidemment p..... Sans parler des regards vagues, lointains. Chacun pense à son match, à sa femme, à l'OM, au repas du soir prochain, aux excellents et trop rapides joueurs roumains et slovaques qui vont bientôt se présenter en face sur le ground synthétique du coquet stade Buiucani.
 
Tout est en place : les organisateurs Ghenadie, Ludmila et Adriana et leur mentor Mickael FAURE ont parfaitement fait  les choses au niveau signalétique, structure ravitaillement, récompenses, sono, terrains et arbitres avec 3 referees officiels de la Fédération Moldave de Football.
Comme le soleil, l'organisation est brillante et sans nuage.
 
BALLONROUMANIE coupe
   
 
 
Premier match : ORANGE France – ORANGE Slovakia (0-4)
Le début du match est à l'avantage de la bande à François, mieux réveillée, avec 3 énormissimes occasions de tuer la partie, malheureusement toutes manquées. Les slovaques sont patients et marquent leur but sur un pointu chanceux. Le score (0-1) à la pause laisse quelques espoirs cependant vite déçus à la suite du deuxième goal slovaque, puis des deux derniers alors que les français jettent courageusement et magnifiquement toutes leurs forces dans la bataille. Rien n'y fait et ce score trop sévère retire déjà tout espoir de finale.
 
LIONEL PERPIGNAAS
   
 
Le deuxième match contre les finalistes roumains des deux dernières éditions débute parfaitement grâce à l'ouverture du score par Sidali. Mais les roumains piqués au vif, réagissent inscrivant deux buts coup sur coup juste avant la mi-temps. Malgré l'entrée tout en puissance de Didier, les filets roumains ne trembleront plus.
3èmes de leur poule, les Charly 's men disputent la 5ème place face aux anglais pour le traditionnel CRUNCH. Pour une fois, ce sont ces derniers qui seront chocolat, les français inscrivant 4 buts dont deux de Didier de (très) près, pour deux encaissés.
 
tournoifranceuk
 
tournoifrancdelarge
 
FRANCEUKACTION ANGLAISFRANCAIS
 
Pour la 3ème place, les Moldaves s'imposent de justesse après prolongations (4-2) face aux slovaques.
 La finale, identique depuis les deux dernières éditions à Bucarest et Bratislava, s'annonce tendue tant les roumains semblent motivés pour prendre leur revanche. Mais trop impatients et nerveux, ils se font surprendre par des Moldaves efficaces et réalistes. Malgré leur impétueuse volonté de remporter ce trophée, ils s'inclinent (2-4) sous les acclamations des supporters locaux en délire.
 
Images du Tournoi ORANGE PASSION
 
LA FINALE
 
La remise des récompenses, associée aux discours de clôture, digne d'une finale de League des Champions, clôturait cette belle journée dans la joie collective et la convivialité.
 
DISCOURS
 
PAVEL
 

FRANCEREPOS

       Lionel : ''François, on joue à quelle heure?''

tournoifrancemenet
 
 joievainqueur
 
Après quelques pomponnages superflus pour certains, les 70 participants se retrouvaient dans les caves de  CRICOVA, la plus grande cave à vin du monde. Une véritable ville souterraine constituée de 60 km de galeries situées à une profondeur comprise entre 35m et 80m.
Cette cave abrite, par exemple, la collection de Sepp Blater de la FIFA (avec utilisation de la vidéo pour ...surveiller les bouteilles), d'Angela Merkel, de John Kerry et même celle du trop funestement célébre Hermann Göring.
Iouri GAGARINE, premier homme à avoir effectué un vol dans l'espace avait même avoué avoir eu plus de difficultés à quitter les caves de CRICOVA que l'espace pour revenir sur terre.
 
cricova2 cricova4
crocova REPASFRANCE
 
Le superbe repas de clôture, encore une fois parfaitement organisé, donnait l'occasion aux 60 joueurs de cinq pays ORANGE de discuter, échanger et de tisser des liens désormais devenus, depuis 6 ans, très solides.
 
dormiravionLe lendemain matin, après quelques heures ou minutes de sommeil, le groupe français reprenait, fatigué (cf photo ci-contre prise en traître) mais heureux, le chemin de Paris via Kiev et Ukraine Airlines. 
 
MERCI aux organisateurs de l'équipe à Mickael FAURE pour leur énorme investissement dans l'organisation de ce week-end à Chisinau.
 
Nous allons nous répéter mais les mots ACCUEIL-HOSPITALITE-DISPONIBILITE ne sont pas des vains mots en Moldavie. Ils forment un triptyque qui devrait servir d'exemple.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 DIAPORAMA MOLDAVIE
 
 
 
 
 
 
 
 
            Les potins de Charly
 
 
LES GARS, J'AI RATE L'AVION !
 
Vous vous souvenez de cette comédie familiale américaine : » Maman j’ai encore raté l’avion ».
 
Et bien Lionel Morand l'a mis en pratique en ratant son avion à l’aller pour cause de retard. Il est vrai que c’était son ''premier'' voyage et qu’il n’avait pas trop l’habitude de voyager.
 
De ce fait il a également manqué le match du jour qui était Moldavie - Autriche rencontre de phase qualificative de l'EURO 2016.
CHARLYMONTEEAVION
 
PATRICK AU PARFUM
 
Patrick MENET a présenté au contrôle à l’aéroport tout un assortiment de parfums et pommades diverses.
 
Voilà quelqu’un qui prend soin de lui et de Daniel qui partageait sa chambre.
J'Y PENSE ET PUIS J'OUBLIE
 
L’année dernière au retour de Bratislava Patrick Menet avait laissé son téléphone mobile dans l’avion.
Cette fois-ci il a oublié sa pochette dans le bus. Il faudrait qu’il analyse ces faits auprès de son copain Alzheimer.
 
 
ISSY C'EST PARIS !
 
Après une terrible partie d’échecs nous avons réussi à battre nos amis anglais et éviter ainsi la dernière place du tournoi.
 
A l’issue du match, notre capitaine Michel Perpignaa a remis la coupe du meilleur buteur de notre équipe à Edinson Cavani dit « Sidali El Matador »
SIDALIECHEC
TO BE OR NOT TO BE
 
François Cordier qui nous a bien aidé quand nous avions besoin de nous faire comprendre en anglais pour régler un problème a pris tellement son rôle à cœur que quelquefois il nous parlait en anglais, n’est ce pas Daniel et Charly, oubliant qu’il était en face de français.
 
Profitons en pour le féliciter pour son superbe discours dans la langue de Shakespeare à l’issue du tournoi et avant la remise de la coupe aux vainqueurs moldaves.
tournoidiscours
 
BABY FOOT
 
Après une longue recherche en paternité Didier OF a été confondu par son ADN.
 
Il a donc été obligé de reconnaître son enfant né à Chisinau en Moldavie. Encore une pension alimentaire en vue.
 AUF2
 
RUUD ET TENDRE A LA FOIS !
 
Au cours d’une balade dans les rues de Chisinau, Daniel nous dit : ''regardez de l’autre côté de la rue, devant l'hôtel, c’est Franck Rijkaard avec ses valises''.
Charly lui répond :'' Mais non ce n’est pas Rijkaard'',
Et Daniel d’insister : ''Mais si, c’est sûr, c’est lui''.
Et Rémi qui intervient : ''Oui Daniel a raison, c’est Rijkaard'',
Et Charly de surenchérir : ''Mais non ce n’est pas Rijkaard car j’ai  déjà vu ce dernier à Monaco et ce n’est pas lui''.
Et Daniel surexcité comme un enfant devant l’arbre de Noël : ''Mais si c’est lui'',
Et d'un seul coup il traverse la rue, tel BIP BIP, à la rencontre de sa star. Arrivé devant le soi-disant Rijkaard, il lui demande :
''Vous êtes bien Franck Rijkaard ?.
La personne lui répond alors : ''Non je ne suis pas Rijkaard''.
Etonné et moqué par ses copains courageusement restés de l'autre côté de la rue, Daniel insiste:
''Je suis certain que vous êtes Franck Rijkard''
Amusé, un léger sourire aux lèvres, la ''personne'' répond : ''Je suis désolé mais ne suis pas Franck Rijkard''
Et Daniel d’insister et en plus avec le culot de lui demander son passeport pour lui prouver. Et là la ''personne'' sympa et morte de rire lui présente son passeport. Et Daniel lit : Ruud Gullit.
Et Daniel tout rouge de confusion de s’excuser platement en répétant maintes fois : « I am sorry, I am sorry, shame on me…… ''
 
Bon, nous n’enfoncerons pas complètement Daniel sur ce coup là car il a quand même reconnu un grand joueur international hollandais, ce qui n’est pas rien. D’autant plus qu’à l’époque, GULLIT avait les cheveux très longs et la moustache et que là il était rasé de prés et avait les cheveux courts. (cf prise par Daniel ému)
Et bravo à Rémi pour son soutien à Daniel alors qu’à l’époque de ces grands joueurs il n’était pas encore né.
Et merci à Ruud GULLIT pour sa patience, son humour et sa gentillesse. Essayez d'imaginer la même scène avec ZLATAN. Impossible !

GULLIT

          Ruud RIJKARD ou Franck GULLIT?

 
PAR ANTICIPATION
 
Maintenant qu’il est semi-retraité Daniel nous a dit qu’il en avait profité pour faire son passeport en 2015.
Voilà quelqu’un qui trace sa route en accéléré.
 
Mais attention Daniel n’oublie pas qu’à ton âge les raideurs se déplacent.
 
 
Youri GAGARINE, le premier homme dans l'espace dans les caves de CRICOVA avec le premier homme à faire son passeport par anticipation.
 cricova5
 
LEPAGE DE GARDE
 
Comme nous n'avions pas de goal attitré Alain Lepage (à gauche sur la photo ci-contre) s'est proposé pour faire gardien de nos valeurs. 
Malgré son talent il a encaissé toutes les espèces et nous a rendu nos portefeuilles vides.
 
Il s'est fait truander avec la fameuse enveloppe remise par Charly.
 FRANCETRIBUNESIMBRU
 
Félicitations et un grand merci à nos amis moldaves qui ont assuré une organisation parfaite de ce voyage à Chisinau ainsi qu’à nos organisateurs locaux Michel, Daniel et François.
 
Sans oublier l’aide précieuse de ces derniers pour les traductions en anglais et celle également de Lionel.
 
 Vivement l’année prochaine pour une autre aventure humaine et une pensée à nos amis URBAN qui n’ont pas pu venir pour des raisons diverses.
 MINIBUSFRANCEUK