URBAN : retour sur le 5 Novembre

  • Written by Daniel

urban_issa

(17/11) Comme d’habitude, le 1er samedi du mois, les Urbanistes avaient rendez-vous à 10h00 (sauf pour certains…hein Jude ?!!) pour un concours reconnu de distribution de « pépites ».

Pépite = action totale ou but réalisé avec talent, technique et réussite bien sûr.

Les photos et video du 5 novembre

Bref la Charly’s Team (Charly himself, Don Perpignaa and Son, Salif et Fanfan) commençait la partie contre la Yves’s Team (Yves himself, Sire Issa, MC Alain, l’inamovible Didier, oui, il est venu, Jude) en infériorité numérique finalement, puisque Charly, dans sa grande bonté, à cédé momentanément une de ses stars à Yves en attendant l’arrivée tardive de Jude.

Vous avez suivi ?

Malgré cette infériorité numérique, c’est avec une avance de 4 buts au compteur que Charly récupérait son joueur à l’arrivée (enfin !!!) de Jude.

« Putain, tu déconnes Jude…t’as vu l’heure ? Sérieux, pars plus tôt quoi..regarde, ça nous fout dans la merde…… »

« heuuu…pardon, heuuu…..mon réveil n’a pas sonné je crois… et en fait, je suis venu de Paris..heuu..je ne connais pas trrop la route…heuuu…Ok, je m’habille vite ».

Les grandes équipes, quand elles prennent un avantage sur l’adversaire, en général, à la fin de l’opposition, cette avantage demeure.

Les débats se sont équilibrés donc, avec 2 équipes motivées à égalité numérique. On allait voir qui distribuera le plus de pépites.

Michel sur un nuage enquillait but sur but, même s’il a encore du mal à tenir sur ses jambes.

Charge à lui de nous expliquer sa chûte sur son céans lors d’une phase de récupération de son équipe. Terrain glissant ? chaussures pas adaptées ? contrôle déstabilisant de l’adeversaire ? Oui voila, c’est ça….Enfin, bien sûr Michel nous dira simplement qu’il a trébuché.

En tout cas, la partie se disputait de façon admirable avec un Charly toujours aussi « guerrier », Salif (trop ?) facile…. ;-).

Rémi quant à lui jouait à son rythme, accélérant à l’envi pour percer la défense adverse.

Et puis l’écart se creusait entre la Charly’s Team et la Guy’s Team….à l’avantage des 1ers nommés.

C’en était trop pour Guy qui à lui tout seul remettait son équipe sur les bons rails. Quelques buts de grandes classes, des actions rondement menées. C’est bien connu, faut pas fâcher un Breton….

Didier ? Oui Didier il était là, il a joué….Bon sa patte gauche n’a pas fait fureur, mais fidèle à lui-même, il a participé à l’épopée de la Guy’s Team…

Mais alors les pépites ?

Y en a pas eu pléthores , juste cette action de haute volée intiée par Yves.

Le ballon part de Alain dans les cages. Phase d’attaque placée. Yves prend le ballon, le donne à Didier qui tente une percée mais se ravise, conscient qu’il est que la vitesse qu’il a laissé aux vestiaires lui fait défaut. Il redonne le ballon au dépositaire du jeu, Iffic Le Breton, bien sûr, qui repasse sur le côté droit vers Jude. Il déborde, s’appuie sur Issa bien bloqué par Charly la sangsue. Issa remise derrière à Jude, qui revient dans son camp, tente un dribble sur Rémi, mais la défense fait bonne garde. Alors, il remise sur Yves, et là, contrôle pied droit, récupération pied gauche pour une feinte de passe vers Didier, puis, une merveille d’ouverture du pied vers Issa qui contrôle de la cuisse et mystifie Fanfan. La voilà la pépite du jour…Préparation, finition, avec un Yves des grands jours à la baguette.

Bon Charly, pourquoi ne pas laisser la victoire à l’équipe qui nous a gratifié d’une telle pépite ???

A creuser hein… ;-)

En attendant le score final fut de 13-9 pour la Charly’s Team.

Encore une bonne tranche de rigolade, d’engueulade (hein Didier ? pourquoi tu ne voulais pas changer d’équipe, dis-nous tout… J )

La douche, puis un petit verre pour se retrouver, discuter des évènements futurs et rendez-vous est pris pour le mois de Décembre pour de nouvelles aventures « urbanistiques ».

Jude A